NOUVELLES
27/06/2016 07:48 EDT | Actualisé 27/06/2016 07:49 EDT

Canada, Etats-Unis et Mexique vont tenter de s'entendre sur le climat

Les dirigeants des Etats-Unis, du Mexique et du Canada s'efforceront mercredi, lors d'un sommet à Ottawa, de définir en commun les moyens de lutter contre les effets du réchauffement climatique au niveau du sous-continent nord-américain.

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau et ses hôtes, les présidents Barack Obama et Enrique Peña Nieto, devraient également profiter de cette rencontre pour échanger leurs analyses sur l'incertitude créée par le choix d'une majorité de l'électorat britannique de quitter l'Union européenne.

"Ce qui se passe ailleurs dans le monde, nous invite à renforcer notre alliance stratégique et, surtout, à être beaucoup plus inclusifs", a plaidé lundi le président mexicain à Québec, où il a amorcé sa visite au Canada.

Tout en notant que le Mexique ne réalisait que 1% de ses échanges internationaux avec le Royaume-Uni, le dirigeant mexicain a relevé que depuis le référendum, "il y a une grande volatilité sur les marchés financiers qui pourrait avoir des conséquences pour l'ensemble des pays de la planète et particulièrement sur les économies émergentes comme la nôtre".

M. Trudeau pour le Canada, dont la chef d'Etat est la reine Elizabeth II, et Barack Obama, avaient ardemment appelé les Britanniques à voter pour rester au sein de l'UE.

Les trois pays, liés depuis 1994 par l'Accord de libre-échange nord-américain (Alena), se réunissent généralement une fois par an lors d'un sommet dit des "Trois amigos". Présidé pour la première fois par M. Trudeau, ce sommet sera, à l'inverse, le dernier pour le locataire de la Maison Blanche.

"Clairement, le changement climatique et les initiatives en matière de croissance (économique) propre seront au cœur de plusieurs de nos discussions", a indiqué M. Trudeau, lors d'une récente conférence de presse.

Ottawa entend profiter de l'édition 2016 pour discuter aussi de création d'emplois et de mesures que les trois dirigeants souhaitent prendre "collectivement pour créer une économie plus intégrée, durable et compétitive sur la scène mondiale", ont précisé les services du Premier ministre.

Barack Obama, dont la présidence s'achève en janvier prochain, profitera de ce déplacement à Ottawa pour s'adresser aux parlementaires canadiens. Ceux-ci sont en vacances depuis quelques jours mais reviendront siéger mercredi pour l'écouter.

M. Trudeau avait été reçu en mars à la Maison Blanche, une visite qui marquait un net réchauffement des relations entre les deux pays, après le gouvernement conservateur de Stephen Harper qui s'était montré peu soucieux de lutte contre le changement climatique.

«Aligner nos positions»

Pendant cette visite, les deux pays avaient annoncé un objectif commun de réduction de leurs émissions de méthane du secteur pétrolier et gazier de 40 à 45% d'ici 2025, par rapport à leur niveau de 2012. Le méthane, composant clé du gaz naturel, est un puissant gaz à effet de serre, vingt-cinq fois pire que le dioxyde de carbone (CO2).

M. Trudeau a laissé entendre la semaine dernière qu'il souhaiterait voir le Mexique suivre cet exemple.

"Sur ces questions comme sur d'autres, nous - les trois partenaires de l'Alena - cherchons à aligner nos positions autant que possible pour démontrer (...) que créer de la croissance et protéger l'environnement pour les générations futures ne sont pas des objectifs opposés, mais bien au contraire complémentaires au 21e siècle", a-t-il dit.

Six organismes de recherche des trois pays ont plaidé dans un rapport la semaine dernière que le sommet devrait être l'occasion "de lancer des initiatives trilatérales ambitieuses sur le climat et l'énergie".

Soulignant que les positions des trois pays sont plus proches que jamais sur le climat, ces organismes conduits par le Center for American Progress, jugent que cet "alignement crée une occasion unique pour lancer une stratégie coordonnée sur le climat et faire avancer la transition vers une énergie propre sur le continent".

Le dernier sommet trilatéral s'était déroulé au Mexique en 2014. L'édition 2015 prévue au Canada n'avait pas eu lieu, en raison de différends entre le Canada et ses partenaires.

Voir aussi:

Galerie photo Les bâtiments de demain pour s'adapter au changement climatique Voyez les images