NOUVELLES
26/06/2016 05:11 EDT | Actualisé 26/06/2016 05:11 EDT

Euro 2016: La Belgique et Hazard se mettent en quatre

Photonews via Getty Images
TOULOUSE, FRANCE - JUNE 26 : Michy Batshuayi forward of Belgium celebrates scoring a goal during the UEFA EURO 2016 Round of 16 match between Hungary and Belgium at the Stadium Toulouse on June 26, 2016 in Toulouse, France , 26/06/2016 ( Photo by Peter De Voecht / Photonews via Getty Images)

Quand Eden Hazard et Kevin De Bruyne se réveillent ça fait mal: la Belgique a validé son billet pour les quarts de finale de l'Euro en écrasant la Hongrie (4-0) au terme d'une partie emballante dimanche soir à Toulouse.

Les Diables seront opposés au pays de Galles, vendredi à Lille. Et Gareth Bale et ses équipiers seront bien inspirés de se méfier car le match disputé dans le Ville rose a sonné la véritable entrée dans le tournoi des artistes belges.

Hazard (68 sélections) a signé son meilleur match sous le maillot national, signant des remontées de balles techniquement impressionnantes, comme sur le 3e but où il a passé toute la défense adverse dans un style que ne renierait pas Lionel Messi.

De Bruyne s'est lui créé une multitude d'occasions (quatre possibilités cadrées en première période!) en plus d'être décisif sur le premier but.

La Hongrie était passée en deux semaines de victime expiatoire à révélation du tournoi en terminant en tête et invaincue du groupe F devant l'Islande, le Portugal et l'Autriche.

De quoi se mettre à rêver. Mais les Diables Rouges les ont rapidement ramenés à la réalité grâce à un début de match pied au plancher, via des frappes de De Bruyne (5e, au-dessus, et 7e, cadré mais trop molle) et une reprise de Romelu Lukaku (6e).

Et dès la 10e minutes, le défenseur central Toby Alderweireld ouvrait la marque d'un coup de tête à la réception d'un coup franc chirurgical de De Bruyne.

Courtois glisse puis épate

Les Diables étaient lancés. Les occasions allaient pleuvoir. Mertens se présentait deux fois (25e, 42e) seuls devant Gabor Kiraly, mais le gardien magyar sortait bien.

De Bruyne, en confiance après trois premiers matches difficiles, trouvait la barre sur un coup franc depuis les seize mètres (36e).

Mais le sélectionneur Marc Wilmots restait inquiet: malgré les nombreuses offensives belges, le deuxième but tardait à venir et les Hongrois, bien qu'empruntés, restaient menaçants pour Thibaut Courtois.

Le gardien belge s'offrait une petite frayeur en glissant alors qu'il voulait dégager le ballon qui filait ridiculement en corner (16e) puis il était sous la menace de deux ballons non cadrés de Balasz Dzsudzsak (24e, 42e) avant de sortir un arrêt de classe sur un tir de Pinter (66e).

La Belgique restait joueuse en deuxième période et, à la 78e, Hazard, intenable, offrait sur un plateau le 2-0 à Mitchy Batshuayi, tout juste entré au jeu, avant que l'ailier de Chelsea ne signe son chef-d'oeuvre deux minutes plus tard.

A sa sortie (81e) le Stadium lui offrait une ovation avant d'exploser une dernière fois sur la 4-0 signé Yannick Carrasco dans les dernières secondes.

Les Diables peuvent être optimistes pour la suite de leur tournoi: "nous savons que nous avons une occasion en or de réussir quelque chose de bien", avait dit Courtois avant le match.

Il faudra désormais battre les Gallois pour atteindre l'objectif déclaré des demi-finales. Une tâche a priori compliquée si l'on se réfère au passé récent entre les deux équipes qui figuraient dans le même groupe qualificatif.

Bale et les siens avaient pris quatre points sur six, après un succès à Cardiff et un partage à Bruxelles. Mais ça, c'était avant.