POLITIQUE
25/06/2016 01:13 EDT | Actualisé 25/06/2016 01:13 EDT

Une nouvelle mesure de sécurité à la frontière inquiète les camionneurs

Hero Images via Getty Images
Truck driver near semi-truck in rural field

OTTAWA — Les camionneurs canadiens craignent qu'une nouvelle mesure de sécurité à la frontière entre le Canada et les États-Unis ne les entraîne dans un dédale de formalités administratives et juridiques néfastes pour leur compte en banque ou leur cause des ennuis avec les autorités américaines de l'immigration.

Le gouvernement libéral a récemment présenté un projet de loi qui augmenterait les échanges de renseignements entre Ottawa et Washington au sujet des personnes qui traversent la frontière canado-américaine.

Le nouveau système prévoit le partage de l'information fournie par les voyageurs à leur entrée dans l'un des deux pays par voie terrestre afin qu'elle serve de référence pour les sorties de l'autre pays.

L'Alliance canadienne du camionnage veut que les autorités américaines donnent l'assurance que ces données ne seront pas utilisées afin de prouver que des conducteurs canadiens passent suffisamment de temps aux États-Unis pour être considérés comme des citoyens du pays aux fins de l'impôt sur le revenu.

Dans une lettre à Ralph Goodale, le ministre fédéral de la Sécurité publique, le président de l'organisation, David Bradley, prévient que cela pourrait pousser certains camionneurs à quitter le métier et donc potentiellement créer une pénurie de chauffeurs dans un secteur qui souffre déjà d'un manque de personnel.

En vertu de la loi américaine, une personne peut être tenue de payer de l'impôt sur ses revenus gagnés à l'international si elle passe plus de 120 jours par année aux États-Unis, souligne M. Bradley dans la missive datée de novembre dont La Presse canadienne a obtenu copie grâce à la Loi sur l'accès à l'information.

Il ajoute qu'un individu séjournant plus de 180 jours annuellement en sol américain pourrait aussi faire face à des sanctions pour situation irrégulière.

Selon l'Alliance, qui représente quelque 150 000 travailleurs, une grande partie du problème est que toute portion d'une période de 24 heures aux États-Unis pourrait être considérée comme une journée.

"Si l'on compte les quelques minutes nécessaires pour déposer un chargement et revenir comme une journée aux États-Unis, cela pourrait poser des problèmes, a affirmé David Bradley en entrevue. Alors, c'est une question d'interprétation. Et je pense que nous aimerions des clarifications."

Les Canadiens voyageant aux États-Unis ont toujours eu la responsabilité de respecter les règles locales, a pour sa part indiqué Scott Bardsley, un porte-parole de M. Goodale.

"Le gouvernement fédéral continue de collaborer avec les parties intéressées afin d'assurer la croissance de notre économie et aider les Canadiens à faire des affaires, et est ouvert à discuter des questions qui les inquiètent", a affirmé M. Bardsley.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

  • Antarctique (Argentine, Australie, Chili, France, N-Zélande, Norvège et R-Uni)
    Antarctique (Argentine, Australie, Chili, France, N-Zélande, Norvège et R-Uni)
    SILVIA PATRICIA GARCÍA
    L’Antarctique est certainement la frontière naturelle la plus polémique de cette liste, elle est réclamée par diverses pays: France, Nouvelle Zélande, Australie, Royaume Uni, Norvège... Chili et Argentine). Tous ont revendiqué une partie du territoire de ce continent blanc de plus de 14 millions de km2.
  • Everest (Chine et Népal)
    Everest (Chine et Népal)
    IÑAKI IRURRE
    La frontière entre la Chine et le Népal est formée par la plus grande montagne du monde (plus de 8800 mètres). L’Everest est le graal de tous les alpinistes qui tentent chaque année de gravir l’impossible montagne. Un jeune randonneur américain, Jordan Romero est d’ailleurs le plus jeune à l’avoir fait à seulement 13 ans.
  • Chutes du Niagara (Etats-Unis et Canada)
    Chutes du Niagara (Etats-Unis et Canada)
    ALBERT COCH
    On se demande toujours de quel côté se trouve les fameuses chutes du Niagara, Canada ou Etats Unis ? Avec une hauteur de 64 mètres et un débit impressionnant, les chutes sont en fait partagées sur deux villes aux noms semblables : Niagara Falls (Etat de New York) et Niagara Falls (Ontario).
  • Masai Mara – Serengueti (Kenya et Tanzanie)
    Masai Mara – Serengueti (Kenya et Tanzanie)
    IGNACIO IZQUIERDO
    A l’autre bout du monde, en Afrique, on trouve ces trésors que sont les réserves de Masai Mara (Kenya) et de Serengueti (Tanzanie). Les animaux se baladent de l’un à l’autre sans se demander s’il existe réellement une frontière et c’est un endroit idéal pour un safari.
  • Pyrénées (France, Espagne et Andorre)
    Pyrénées (France, Espagne et Andorre)
    MANOLO NIZA
    C’est l’une des frontières françaises les plus grandes avec près de 400 kilomètres depuis la Méditerranée jusqu’à l’Océan Atlantique. Dans les Pyrénées on trouve des sommets de plus de 3000 mètres comme l’Aneto et le Vignemale. C’est un endroit très aimé par les français et les espagnols, et la principauté d’Andorre est un peu une fusion des cultures.
  • Mont Blanc (France et Italie)
    Mont Blanc (France et Italie)
    TAKIN
    Si les Pyrénées séparent la France de l’Espagne, les Alpes quant à elles jouxtent l’Italie. Connu en Italie comme le Monte Bianco, avec 4808 mètres d’altitude, le Mont Blanc est sans nul doute le roi des Alpes, en plus d’être l’un des sommets les plus hauts du monde.
  • Río de la Plata (Argentine et Uruguay)
    Río de la Plata (Argentine et Uruguay)
    FULCECALCAGNO
    Le majestueux Rio de la Plata, formé par l’union des fleuves Paraná et Uruguay, sert de frontière tout le long de l’Argentine et l’Uruguay. Au total, 290 kilomètres entre les deux pays et c’est d’ailleurs le plus large du monde allant jusqu’à 219 kilomètres de large avant de se jeter dans l’Océan Atlantique.
  • Mer morte (Palestine et Jordanie)
    Mer morte (Palestine et Jordanie)
    IGNACIO IZQUIERDO
    La mer Morte, un lac endoréique de plus de 800 kilomètres carrés, est aussi la frontière entre la Palestine et la Jordanie. On l’appelle mer car sa superficie est en réalité impressionnante et ses eaux extrêmement salées, si bien que l’on peut flotter sans problème en se baignant dedans.
  • Chutes d’Iguaçu (Argentine, Brésil et Paraguay)
    Chutes d’Iguaçu (Argentine, Brésil et Paraguay)
    JAVI SOTO
    La zone des Chutes d’Iguazu se trouve entre le Paraguay, le Brésil et l’Argentine, mais sert réellement de frontières seulement aux deux derniers. Avec 82 mètres de hauteurs et des centaines de chutes, il faut aller voir les deux côtés, car elles n’ont rien à voir côté brésilien par rapport au côté argentin.
  • Lac Ontario (Canada et Etats Unis°
    Lac Ontario (Canada et Etats Unis°
    AGUEDAMARU MARTÍN
    Même s’il est le plus petit des cinq Grands Lacs, le lac Ontario s’étend sur près de 20 000 km2, c’est donc l’une des frontières naturelles entre le Canada et les Etats Unis. Les vues sont superbes, surtout si vous vous approchez de la fameuse ville de Toronto.
  • Le Danube (Allemagne, Autriche, Slovaquie, Hongrie, Croatie, Serbie, Roumanie, Bulgarie, Moldavie et Ukraine)
    Le Danube (Allemagne, Autriche, Slovaquie, Hongrie, Croatie, Serbie, Roumanie, Bulgarie, Moldavie et Ukraine)
    MARA RONCERO
    Le Danube est le fleuve le plus long de l’Union Européenne et traversent la plupart de ses pays. Il commence dans la forêt Noire allemande pour terminer son parcours dans la mer Noire en Roumanie, après 2888 kilomètres. Cela déterminait également dans le passé les limites de l’Empire romain.
  • Les Andes (Argentine et Chili)
    Les Andes (Argentine et Chili)
    monnuage
    La longue Cordillère des Andes parcourt sept pays (Venezuela, Colombie, Equateur, Pérou, Bolivie, Chili et Argentine) et c’est une frontière naturelle entre l’Argentine et le Chili. La frontière chilienne étant véritablement longue (près de 5150 kilomètres) elle se termine ainsi sur la terre de Feu à l’extrémité sud de l’Argentine.