NOUVELLES
22/06/2016 02:43 EDT | Actualisé 22/06/2016 02:45 EDT

Euro 2016: Ronaldo et le Portugal pour l'orgueil, l'Islande pour l'Histoire

Cristiano Ronaldo, qui n'avait pas marqué jusque-là à l'Euro, a permis au Portugal de se qualifier pour les 8e de finale, auxquels participera également la petite Islande au terme de deux matches complètements fous mercredi.

Dans la première rencontre du groupe F, le Portugal et la Hongrie, déjà qualifiée, ont fait match nul (3-3) à Lyon. Ronaldo a inscrit un doublé, dont une talonnade somptueuse. En 8e de finale, il trouvera sur sa route la Croatie, samedi à Lens.

Dans l'autre match du groupe, l'Islande a battu in extremis l'Autriche (2-1), ce qui la qualifie en 8e de finale pour sa première participation à un tournoi majeur et lui offrira le redoutable honneur d'affronter l'Angleterre, lundi à Nice.

Autre conséquence de ces résultats, qu'on doit au système complexe mis en place pour déterminer les participants aux 8e: l'Allemagne connaît l'identité de son adversaire au prochain tour, la Slovaquie, qu'elle affrontera dimanche à Lille (nord).

Les deux dernières rencontres du premier tour auront lieu mercredi à 19h00, heure locale: Italie - Eire et Suède - Belgique.

Avant ces matches, il reste deux places à prendre dans ce premier Euro à 24. Ils sont déjà quatorze à avoir mis les crampons au tour suivant: la France, la Suisse, le pays de Galles, l'Angleterre, la Slovaquie, l'Allemagne, la Pologne, l'Irlande du Nord, l'Espagne, la Croatie, l'Italie, la Hongrie, le Portugal et l'Islande.

Le choc des 8e de finale sera Italie - Espagne lundi au Stade de France, remake de la finale de 2012 remportée 4-0 par l'Espagne. Egalement au programme, un inattendu Suisse - Pologne samedi à Saint-Etienne.

Record

En plus d'offrir la qualification au Portugal, Cristiano Ronaldo est devenu le premier joueur de l'histoire à marquer dans quatre Euros différents (8 buts au total). Il se rapproche du record de Michel Platini : neuf buts en phase finale de l'Euro, ce que le Français avait toutefois réalisé en une seule édition, l'Euro 84 remporté à domicile.

Le premier but de la mégastar du Real Madrid est somptueux: une talonnade à la Madjer qui a permis à son équipe de revenir à 2-2 (50e). La Hongrie, qui était déjà qualifiée mais a eu le mérite de ne pas fermer le jeu, a repris l'avantage dans la foulée avant que Ronaldo n'inscrive le but du 3-3 à la 62e.

Sa réaction d'orgueil et la rage qu'il a manifestée sur le 3e but hongrois montrent combien l'enjeu est important pour lui: le triple Ballon d'Or collectionne les trophées individuels mais n'a jamais conduit sa Selecçao à un titre continental ou mondial.

Preuve de cette nervosité, il a jeté le micro d'un journaliste dans un cours d'eau quelques heures avant le match. Ce journaliste travaille pour un groupe auquel Ronaldo refuse de parler depuis plusieurs années, en raison de la publication d'informations concernant sa vie privée et son fils.

En outre, le Portugais a remporté un match à distance contre une autre mégastar du foot européen: le Suédois Zlatan Ibrahimovic, qui aurait lui aussi pu devenir le premier à marquer dans quatre Euros, en cas de but face à la Belgique en soirée.

Retraite internationale pour Zlatan?

Pour Ibrahimovic, l'enjeu de ce match est simple: si la Suède est éliminée, il prendra sa retraite internationale.

"Le dernier match de la Suède à l'Euro sera mon dernier match avec la Suède. Donc j'espère vivement que ce ne sera pas mercredi", a lancé l'homme au catogan devant la presse mardi.

Son sélectionneur Erik Hamrén mesure déjà le vide qu'il laissera derrière lui: "Il n'apparaîtra peut-être plus de Zlatan dans l'histoire du foot suédois".

A 34 ans, le défi est immense pour cet attaquant qui n'a jamais gagné de titre majeur, que ce soit en club - la Ligue des champions s'est toujours refusée à lui - ou en sélection.

Le monde du foot se demande aussi quelle sera sa destination en club, après l'officialisation en mai de son départ du Paris SG. On parle de l'Angleterre, où Manchester United, qui va être entraîné par José Mourinho, lui fait les yeux doux. Ou encore de la Chine, où des formations lui offriraient un pont d'or.

Loin de ces tracas, l'Italie, elle, est qualifiée et assurée de terminer première de poule. La Nazionale finira sa première phase contre l'Eire, qui y croit encore. "On veut rendre à nos merveilleux supporters tout ce qu'ils nous donnent", confie le coach irlandais Martin O'Neill.

Jeudi et vendredi, les équipes qualifiées prendront deux jours de repos, avant de basculer vers les 8e de finale, de samedi à lundi.

L'Islande se paie l'Autriche

Une performance de gala, une qualification inédite, et un huitième de finale contre l'Angleterre! Pour sa première participation à un tournoi majeur, l'Islande disputera, grâce à sa victoire à Saint-Denis qui élimine l'Autriche (2-1), un huitième de finale historique pour le pays.

Deuxième avant le match, l'Islande rêvait d'affronter à ce stade de la compétition l'Angleterre, lundi à Nice. Le Portugal a marqué davantage de buts dans l'autre match de ce groupe F, face à la Hongrie (3-3). Mais les hommes de Lars Lagerbäck, qui ont marqué rapidement par Jon Dadi Bödvarsson (18e) puis sur la dernière action du match par Arnor Ingvi Traustason (90+4), n'ont pas manqué le rendez-vous fixé la veille par leur capitaine.

VOIR AUSSI:

Galerie photo Comment devenir Cristiano Ronaldo en 15 étapes Voyez les images