Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

La dernière chronique de Richard Martineau sur le rôle du père n'a pas plu à l'humoriste Mathieu Cyr

Smiling father playing with baby son on bed
Smiling father playing with baby son on bed

Richard Martineau a profité de la fête des Pères pour donner son opinion sur le rôle changeant des figures parentales dans la société moderne.

Le texte du controversé chroniqueur du Journal de Montréal n'a pas plu du tout à l'humoriste Mathieu Cyr, qui a réagi via Facebook.

«Aujourd’hui, la maternité règne dans les familles et est devenue la norme. Tout le monde materne: les parents de sexe masculin comme les parents de sexe féminin – et même ceux de sexe non déter­miné», écrivait dimanche matin Richard Martineau dans son article.

«Pendant cette période connue aujourd’hui sous le nom de Grande Barbarie (1950-2000), les pères étaient chargés de faire respecter la loi», poursuit plus loin le chroniqueur, et l'usage de la «claque sur les fesses» pouvait parfois servir à ceux-ci.

Mathieu Cyr, dans sa publication Facebook, blague d'abord à propos de la structure de la chronique : «Résumé: Parler c’est cave – À "place, fesse pis crie" — "Sois craint ou sois mou." — Joke sur les féministes — Joke sur l’homosexualité — fin.»

«Moi je n’ai pas eu cette chance. Ben non... Mon père n’a jamais levé la main sur moi. D’ailleurs, il levait le ton très rarement aussi», ironise ensuite l'humoriste. «Jusqu’à aujourd’hui, j’essayais moi aussi d'élever mes enfants en dialoguant. Mais en te lisant, j’me rends compte que j’avais tout faux», écrit-il plus loin.

De quel côté vous rangez-vous? Celui du chroniqueur ou celui de l'humoriste?

INOLTRE SU HUFFPOST

Richard Martineau est obsédé par les «hipsters» à New York (Facebook)

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.