NOUVELLES
18/06/2016 09:15 EDT | Actualisé 19/06/2017 01:12 EDT

WEC/24 Heures du Mans - Le point à 19h00: Porsche devant Toyota

La Porsche 919 Hybrid de Mark Webber, champion du monde en titre, menait les 24 Heures du Mans samedi à 19h00 locales (17h00 GMT), devant la Toyota TS050 Hybrid de Kamui Kobayashi et l'Audi R18 d'Oliver Jarvis.

La 84e édition des 24 Heures n'a vraiment débuté qu'à 15h52, après sept tours au ralenti sur une piste détrempée par une grosse averse juste avant le départ donné par l'acteur américain Brad Pitt. Un départ au ralenti donc, derrière la voiture de sécurité, pour soixante voitures, dont deux sont parties des stands, la Ford GT N.67 et le proto non-hybride de l'écurie ByKolles.

Dès que la course a été lancée pour de bon, sur le coup de 16h00, Toyota est passé à l'attaque, grâce à un Mike Conway déchaîné qui a pris la tête en doublant, entre le 8e et le 10e tour, les deux Porsche parties en première ligne. Puis, au gré des ravitaillements, c'est la Porsche N.1 qui a pris la tête, devant la Toyota N.6 et l'Audi N.8 de Loïc Duval.

"La direction de course a eu raison de laisser le +safety car+ pendant un long moment en début de course", a dit Duval en descendant de sa voiture, vers 18h30, "car même si la piste était en train de sécher, on avait très peu de visibilité à bord".

Première victime de marque, l'autre Audi, la N.7 des triple vainqueurs Tréluyer-Fässler-Lotterer, a perdu six tours, soit près de 20 minutes, à cause d'un changement de turbo qui n'était pas prévu au programme.

Le véritable événement de ce début de course, c'est que le premier pilote quadri-amputé à participer aux 24 Heures du Mans, Frédéric Sausset, a effectué son premier relais en fin d'après-midi. Il avait reçu le soutien de l'acteur Keanu Reeves, admiratif du défi insensé relevé par le chef d'entreprise de 47 ans.

Dans la catégorie GTE-Pro, la bagarre très attendue entre Ford, Ferrari et Porsche, arbitrée par Corvette et Aston Martin, a bien commencé pour les Italiens, grâce à un superbe premier relais de Giancarlo Fisichella, l'ex-pilote de F1, suivi comme son ombre par deux Ford GT et une Porsche.

Alors que le soleil recommençait à briller sur le Circuit des 24 Heures, la nuit s'annonçait somptueuse et la bataille rageuse entre trois marques, Audi, Porsche et Toyota, prêtes à assurer le spectacle pour 200.000 spectateurs et des dizaines de millions de téléspectateurs.

dlo-str/pel

TOYOTA MOTOR

FERRARI NV

FORD MOTOR