NOUVELLES
18/06/2016 01:31 EDT | Actualisé 19/06/2017 01:12 EDT

Près de 200 prisonniers de guerre échangés au Yémen

Les parties en conflit au Yémen ont procédé samedi à l'échange de 194 prisonniers dans la ville de Taëz (sud-ouest), a indiqué le chef d'une des tribus supervisant l'opération.

Les forces progouvernementales yéménites ont libéré 118 rebelles Houthis en échange de 76 combattants loyalistes, a déclaré le chef tribal Abdoullatif al-Mouradi qui a mené la médiation.

Des responsables locaux favorables au président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi ont confirmé que tous les prisonniers libérés dans le cadre de l'échange sont des combattants. Cette opération n'est pas liée aux pourparlers de paix en cours au Koweït sous l'égide de l'ONU, ont-ils précisé.

Ouvertes il y a huit semaines, ces discussions peinent à progresser et la méfiance demeure entre les deux camps: celui du président yéménite soutenu par une coalition militaire arabe menée par l'Arabie saoudite et celui des rebelles chiites Houthis alliés aux partisans de l'ancien chef d'Etat yéménite Ali Abdallah Saleh.

L'émissaire de l'ONU pour le Yémen avait tenté, en vain, d'obtenir des rebelles et du gouvernement la libération de la moitié des prisonniers qu'ils détiennent avant le ramadan, mois de jeûne musulman qui a commencé le 6 juin. Moins de 250 prisonniers avaient cependant été libérés: 187 par les Houthis et 52 enfants capturés par l'Arabie saoudite.

Malgré une trêve entrée en vigueur le 11 avril, les combats se poursuivent dans plusieurs régions.

Selon des habitants de Taëz, troisième ville du Yémen, les rebelles Houthis ont tiré samedi des roquettes sur des quartiers résidentiels avant l'échange de prisonniers. Taëz est contrôlée par les forces progouvernementales mais assiégée par les rebelles Houthis.

Des combats violents ont également éclaté dans la ville de Kirch (sud-ouest), située sur l'autoroute entre Aden et Taëz, tandis que les rebelles ont tiré des roquettes à Marib, dans le centre du pays, selon des sources loyalistes.

La guerre au Yémen a fait plus de 6.400 morts et 30.000 blessés depuis mars 2015.

bur-lyn/iw/mer