NOUVELLES
18/06/2016 09:49 EDT | Actualisé 19/06/2017 05:12 EDT

Policiers tués en France: deux complices présumés du jihadiste remis à la justice (VIDÉO)

Deux complices présumés de Larossi Abballa, le jihadiste assassin d'un couple de policiers lundi près de Paris, ont été remis à la justice antiterroriste française en vue de leur inculpation, a annoncé samedi le parquet de Paris.

Les deux hommes, Charaf-Din Aberouz et Saad Rajraji, 27 et 29 ans, vont être "présentés au magistrat instructeur" de l'enquête "en vue de leur mise en examen (ndlr, inculpation) du chef de participation à une association de malfaiteurs terroriste", selon la même source.

Le parquet a précisé dans un communiqué avoir requis leur placement en détention provisoire.

Les deux hommes avaient été interpellés et placés en garde à vue mardi, en même temps qu'un troisième homme, qui a été relâché sans faire l'objet de poursuites.

Aberouz et Rajrari avaient été condamnés en 2013 avec Larossi Abballa dans le cadre du procès d'une filière d'envoi de jihadistes au Pakistan.

Larossi Abballa a assassiné à coups de couteau lundi soir un policier français, Jean-Baptiste Salvaing, et sa compagne, Jessica Schneider, aussi policière, à leur domicile de l'ouest de Paris avant d'être abattu par une unité d'élite de la police.

Il a revendiqué son acte au nom du groupe Etat islamique auquel il a affirmé avoir prêté allégeance trois semaines auparavant.

Les enquêteurs français tentent d'établir s'il a bénéficié de complicités dans la préparation et l'exécution de son crime.

Cette attaque, la première en France depuis les attentats de Paris en novembre 2015 (130 morts), est également inédite par son mode opératoire avec des victimes individuelles ciblées pour leur profession à leur domicile.