NOUVELLES
18/06/2016 07:41 EDT | Actualisé 19/06/2017 01:12 EDT

Les troupes irakiennes conquièrent le principal hôpital de Fallouja

BAGDAD — L'armée irakienne a pris le contrôle du principal hôpital de Fallouja, samedi, et s'affairait à déminer les lieux après avoir chassé le groupe armé État islamique (ÉI) de la plupart des quartiers de la ville, l'un des derniers fiefs de l'organisation terroriste dans la province d'Anbar, à l'ouest de Bagdad.

Les combats se poursuivaient dans certains secteurs de la cité, où les avions de guerre américains et irakiens bombardaient les tireurs d'élite de l'ÉI et d'autres positions du groupe extrémiste, a révélé le brigadier-général Haider al-Obeidi en entrevue avec l'Associated Press.

Selon M. Al-Obeidi, les troupes ont fait preuve de prudence en s'approchant du centre hospitalier, craignant que les combattants de l'ÉI ne se servent des patients comme boucliers humains, mais n'ont trouvé aucun malade à l'intérieur.

Le militaire a ajouté que le drapeau de l'Irak avait été hissé au-dessus du bâtiment.

Il a précisé que les soldats avaient plus tard conquis le quartier de Dubbat et qu'ils tentaient maintenant d'entrer dans le quartier de Golan et d'autres petites zones dans le nord de la municipalité.

Les forces spéciales irakiennes avaient envahi Fallouja vendredi au terme de plusieurs semaines d'affrontements aux limites de la ville.

Vendredi, Haider al-Obeidi avait affirmé que l'armée irakienne contrôlait 80 pour cent de la cité et que les combattants de l'ÉI étaient concentrés dans le nord.

Fallouja avait été la première ville irakienne à tomber entre les mains de l'organisation terroriste en janvier 2014 et était le dernier bastion important du groupe armé dans la province d'Anbar, patrie de la minorité sunnite du pays.

L'ÉI contrôle toujours Mossoul, la deuxième plus grande ville de l'Irak.