NOUVELLES
18/06/2016 09:15 EDT | Actualisé 19/06/2017 01:12 EDT

Les paris sportifs en ligne bientôt autorisés dans l'Etat de New York

Les sites de paris sportifs en ligne étaient sur le point de remporter une victoire majeure samedi avec l'adoption par le Sénat de l'Etat de New York d'un projet de loi qui légalise et régule ces sites jusqu'ici interdits.

Cette législation, critiquée par ceux estimant que ces sites s'apparentent à des jeux de hasard, avait déjà été votée par l'Assemblée de l'Etat vendredi. Elle n'a plus qu'à être signée par le gouverneur Andrew Cuomo pour entrer en vigueur.

M. Cuomo n'a pas pris position sur ce dossier mais les partisans des sites de paris sportifs estiment qu'il devrait signer la loi prochainement.

Si le texte entre en vigueur, il permettra aux deux principaux acteurs du marché, FanDuel et DraftKings, de faire leur retour dans l'Etat de New York à temps pour le crucial début de la saison de football américain en septembre.

Ces sites ne sont interdits dans aucun autre Etat américain.

Les deux sites ont cessé d'accepter les mises des joueurs basés dans l'Etat en mars après que le procureur général Eric Schneiderman les a poursuivis pour violation des lois contre les paris. Il faisait valoir que ces sites ne proposent pas des jeux sportifs, dont le résultat dépendrait des qualités de chaque joueur en ligne, mais des jeux de hasard, sans licence adéquate.

Ces sites proposent aux internautes, moyennant une mise de départ, de créer des équipes virtuelles composées de vrais athlètes professionnels, équipes dont les résultats seront fonction des réelles performances individuelles de ces sportifs. Chaque concours dure une journée seulement et les concurrents les plus en vue peuvent gagner, en quelques heures, plus d'un million de dollars.

La loi sur le point d'enter en vigueur instaure une taxe sur ces "Daily Fantasy Sports", un secteur en très forte expansion, et stipule qu'il ne s'agit pas de paris. Elle place cependant ces activités sous la férule de la Commission des jeux de l'Etat de New York.

Celle-ci requiert un certain nombre de préalables pour les joueurs, comme pour les casinos: il devra ainsi y avoir des vérifications des antécédents criminels des participants, les mineurs n'auront pas le droit de jouer et des numéros d'appel gratuits seront mis en place pour venir en assistance aux joueurs compulsifs.

Dean Murray, un élu républicain de l'Assemblée de l'Etat de New York, lui-même détenteur d'un compte chez DraftKings, s'est réjoui de l'adoption de ces nouvelles mesures. Selon lui la chance n'est pas un grand facteur et il ne s'agit pas de paris sportifs car une connaissance approfondie des sports professionnels permet aux meilleurs joueurs de gagner.

"C'est une victoire pour des millions de gens dans l'Etat qui jouent et apprécient les Fantasy Sports. C'est également une victoire pour l'Etat grâce aux millions de dollars de revenus que cela va générer" avec les taxes mises en place, a souligné M. Murray.

jmb/bdx/seb/