NOUVELLES
18/06/2016 11:59 EDT | Actualisé 19/06/2017 05:12 EDT

Le CIO appuie la décision de l'IAAF de maintenir la suspension de la Russie

LONDRES — Le Comité international olympique (CIO) a donné son appui à la décision de maintenir la suspension de la fédération russe d'athlétisme et de l'empêcher de participer aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro, samedi, et il a ajouté qu'il adoptera des mesures «beaucoup plus coercitives» afin d'enrayer le dopage sportif à l'approche des jeux.

Le CIO a déclaré qu'il «accueillait et appuyait» et qu'il «respectait totalement» la décision de l'Association internationale des fédérations d'athlétisme (IAAF) de maintenir la suspension de la Russie en raison du dopage généralisé qui la gangrenait.

L'organisation, qui chapeaute les Jeux olympiques, a aussi noté que l'IAAF avait le pouvoir de déterminer quels athlètes sont admissibles aux jeux.

«L'éligibilité des athlètes dans une compétition internationale, y compris les Jeux Olympiques, est une question pour la fédération internationale d'athlétisme», a déclaré le CIO.

Ce puissant message semble écarter la possibilité que le CIO tente de renverser ou d'amender la décision de l'IAAF. Des rumeurs ont circulé à l'effet que le CIO tente d'imposer un compromis qui permettrait aux athlètes russes qui n'ont pas enfreint les règlements antidopages de participer aux JO.

Cependant, en acceptant la décision de l'IAAF et en reconnaissant le pouvoir de la fédération sur les athlètes, le CIO a indiqué qu'il n'interviendra pas. Ça signifie que le seul recours de la Russie pour contester la décision de l'IAAF sera un appel devant le Tribunal arbitral du sport.

Plus tôt samedi, le vice-président du CIO, John Coates, a déclaré qu'il avait la certitude que le comité ne renverserait pas la décision de l'IAAF.

«Je serais très, très surpris, a-t-il dit. La décision de suspendre une fédération nationale appartient à la fédération internationale, et je ne crois pas que nous allons la renverser.»

Le CIO a également évoqué la possibilité d'imposer de nouvelles sanctions contre les Russes ou d'autres athlètes.

«Le CIO lancera en outre des mesures de grande envergure afin de s'assurer que tous les athlètes qui participeront aux Jeux olympiques de Rio seront égaux», pouvait-on lire, sans plus de précisions.

Le communiqué du CIO a été diffusé après une téléconférence du comité exécutif du CIO. Il a été émis trois jours avant un sommet des dirigeants sportifs appelés par le CIO pour aborder les questions de l'éligibilité pour les jeux et trancher «l'épineuse question entre la responsabilité collective et la justice individuelle».

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Les préparatifs des Jeux olympiques de Rio de Janeiro Voyez les images