NOUVELLES
18/06/2016 14:23 EDT | Actualisé 19/06/2017 01:12 EDT

Euro-2016 - Portugal - Santos: "je préfère ne pas m'exprimer" au sujet de Ronaldo

Le sélectionneur du Portugal Fernando Santos a esquivé toutes les questions entourant la contre-performance de sa superstar Cristiano Ronaldo samedi face à l'Autriche (0-0), avec une réponse lapidaire: "je préfère ne pas m'exprimer sur ce sujet".

Q: Après le match contre l'Islande, vous parliez de terminer la phase de groupes avec 7 points. Comment jugez-vous votre situation désormais?

R: "Je crois qu'il est inutile de parler, ça ne sert à rien. Nous allons avoir une période difficile mais il faut se concentrer sur la prochaine étape, on ne peut s'apitoyer sur notre sort car il y aura une finale le 22 (face à la Hongrie à Lyon, ndlr), ce sera notre première finale. Il faudra analyser ce qui s'est passé, il s'agit de foot, c'est injuste, mais ça ne sert à rien de ressasser tout ça."

Q: Comment se sent Cristiano Ronaldo après son penalty manqué?

R: "Je ne préfère ne pas m'exprimer sur ce sujet-là."

Q: Avez-vous été surpris par le 11 de départ de l'Autriche?

R: "Oui, c'est vrai que quand j'ai vu l'équipe de départ de l'Autriche, que Janko ne jouait pas, ça m'a un peu surpris, j'ai mis un peu de temps pour réaliser cela, mais au final nous n'avons pas tellement été perturbés par leur façon de jouer. Je pensais qu'ils allaient essayer d'avoir un peu plus le ballon."

Q: Vous aviez effectué plusieurs changements par rapport au match contre l'Islande et notamment choisi d'évoluer en 4-3-3 plutôt qu'en 4-4-2. Il y a une solution qui vous semble meilleure?

R: "Même si les résultats des deux matches sont les mêmes, c'est difficile de faire une comparaison. Concernant le match de ce soir, les équipes se sont jaugées lors des 10 premières minutes, je m'attendais à ce que l'Autriche attaque davantage mais cela n'a pas été le cas et elle a plutôt procédé en contres. C'est une très bonne équipe et ses contre-attaques nous ont rendu le match plus difficile que contre l'Islande. A la mi-temps, j'ai dit que nous jouions de la bonne façon. (...) Nous n'avons pas réussi à marquer mais nous nous sommes créé beaucoup d'occasions, et maintenant il faut se concentrer sur le prochain match, pour espérer marquer. La Hongrie serait heureuse de faire un match nul contre nous (qui lui assurerait une place en huitièmes de finale, ndlr) mais nous devrons tout faire pour abattre le mur qu'ils nous opposeront."

Propos recueillis en conférence de presse.

cda/adc