NOUVELLES
18/06/2016 08:30 EDT | Actualisé 19/06/2017 01:12 EDT

Euro-2016/Belgique - Wilmots: "il fallait garder confiance en Lukaku"

Le sélectionneur de la Belgique, Marc Wilmots, s'est réjoui d'avoir conservé Romelu Lukaku dans son onze de départ, malgré son mauvais match face à l'Italie, "ce qui l'a maintenu en confiance" pour inscrire deux buts samedi à Bordeaux face à l'Eire.

Q: Comment expliquer la différence de performance par rapport au match face à l'Italie ?

R: "C'était un contexte totalement différent. L'Eire s'est adaptée à nous dans un 4-2-3-1, alors que d'habitude ils jouent avec un milieu en losange. Nous avons donc choisi de jouer à terre, en mettant du rythme avec des petites passes dédoublées. Nous avons trouvé les décalages et créé des espaces grâce à nos joueurs techniques".

Q: Pendant la semaine, vous aviez laissé entendre que Lukaku et De Bruyne débuteraient sur le banc...

R: "J'ai un peu bluffé. C'était du bluff. Tout le monde doit être éveillé sur le banc. C'était le but de ma stratégie. (Lukaku et De Bruyne), je les ai titillés après le match contre l'Italie. On s'est parlés entre quatre yeux. Lukaku est un buteur donc je devais lui donner confiance. Il vient de marquer quatre buts en quatre matches. Je n'allais pas le sortir après son occasion manquée face à l'Italie. Je devais le maintenir en confiance et pas le tuer. Résultat, aujourd'hui, maintenu en confiance, il a été disponible pour l'équipe, il a bien gardé le ballon et a réalisé une très bonne prestation. Comme tout le monde d'ailleurs: l'équipe voulait tout donner; tout le monde était prêt mentalement.

Q: Pourquoi avoir opté pour Moussa Dembélé plutôt que Radja Nainggolan au milieu du jeu ?

R: Le choix était très simple à effectuer. Moussa a de la percussion et sait garder le ballon. Quand on joue comme nous avec deux six (milieux récupérateurs), il faut que l'un des deux accompagne les attaques. Moussa sait très bien le faire. Dommage qu'il se soit blessé. C'est une entorse de la cheville. Je ne sais pas combien de temps il sera +out+, j'espère que ce n'est pas trop grave".

Q: Que penser de la prestation de Thomas Meunier qui disputait son premier match à enjeu ?

R: Lancer des jeunes je l'ai déjà fait plusieurs fois. Il a fait un gros match. Il va très vite, a une bonne technique. Il a grandi dans le match. Son apport offensif a été intéressant même s'il avait parfois un peu peur de découvrir son aile".

Q: Votre équipe n'est-elle pas finalement une équipe de contre-attaque ?

R: "Je ne pense pas. On a une équipe qui fait le jeu. On a poussé contre l'Italie. Je ne vais tout de même pas jouer en bloc bas avec cette équipe-là, ces joueurs-là. Sinon la presse va me virer mais je m'accroche je suis toujours là".

Q: Vous êtes satisfait d'avoir battu O'Neill, un entraîneur expérimenté ?

R: "Je le respecte beaucoup. On a étudié le jeu des Irlandais et on a mis en place la bonne stratégie . Il fallait un peu de réussite: à la mi-temps, après les occasions manquées j'ai... (il souffle)".

Q: Maintenant vous allez jouer la Suède...

R: "... Une équipe très combative avec un super joueur devant. A nous d'être très très bons."

propos recueillis en conférence de presse

bnl/agu