NOUVELLES
17/06/2016 04:49 EDT | Actualisé 18/06/2017 01:12 EDT

Un ex-gardien d'Auschwitz condamné pour « complicité » dans la mort de 170 000 Juifs

La justice allemande a condamné vendredi un ancien gardien d'Auschwitz, Reinhold Hanning, à cinq ans de prison pour « complicité » dans la mort de 170 000 Juifs. L'homme âgé de 94 ans est un des derniers nazis encore en vie.

Les avocats des victimes, des survivants et des descendants des victimes avaient réclamé une peine de six ans de prison et ont souligné dans un communiqué le « grand pas, même tardif, que marque ce procès ».

« Il savait qu'à Auschwitz des gens innocents étaient assassinés quotidiennement dans des chambres à gaz », a ajouté la Cour.

L'ancien gardien du camp de concentration et d'extermination nazi a exprimé des remords. « J'ai honte d'avoir laissé cette injustice se produire et de ne rien avoir fait pour l'empêcher » a-t-il dit dans une confession lue lors du procès par ses avocats.

La défense souhaitait que l'accusé soit acquitté en l'absence de preuves de « participation directe » aux meurtres commis. Même si l'ancien SS n'est pas mis en cause dans des actes criminels précis, l'accusation lui reproche d'avoir participé au « rouage » de l'extermination.

Près de 1,1 million de personnes, dont 1 million de juifs, sont morts à Auschwitz entre 1940 et 1945, durant la Deuxième guerre mondiale.