NOUVELLES
17/06/2016 05:43 EDT | Actualisé 18/06/2017 01:12 EDT

Siemens fusionne ses activités dans l'éolien avec l'espagnol Gamesa

Siemens a annoncé vendredi la fusion de son activité de turbines éoliennes avec l'espagnol Gamesa pour créer un géant mondial, sous forme d'une coentreprise dont l'industriel allemand détiendra 59%.

Le siège de la nouvelle entreprise sera en Espagne et Gamesa, dont la direction restera en place, en aura le contrôle opérationnel. Seules les activités d'éolien offshore, point fort de Siemens, seront basées en Allemagne et au Danemark.

Outre des parts dans cette nouvelle entité, les actuels actionnaires de Gamesa recevront de la part de Siemens un paiement en numéraire de 3,75 euros par action, ont indiqué les deux groupes dans un communiqué commun. Cela représente un montant total de plus d'un milliard d'euros.

Ce rapprochement pour s'imposer dans un secteur des énergies renouvelables en plein essor était en discussions depuis des mois, mais butait notamment sur le devenir d'une coentreprise dans l'éolien offshore entre le français Areva et Gamesa.

Finalement, Areva se voit accorder une période de trois mois pour décider soit de vendre sa part de 50% dans cette coentreprise appelée Adwen, soit de racheter les parts de l'espagnol, pour dans un second temps céder le tout à un autre acteur.

Siemens et Gamesa "ont des marchés, des produits et des technologies parfaitement complémentaires", mettent en avant les deux parties. L'allemand est notamment davantage présent en Amérique du Nord et en Europe du Nord, alors que l'espagnol est plus fort sur l'Inde et l'Amérique latine.

La concrétisation de l'opération est espérée pour le premier trimestre 2017. Elle aura au total une capacité installée de 69 gigawatts dans le monde, un carnet de commandes de quelque 20 milliards d'euros et un chiffre d'affaires de 9,3 milliards d'euros.

maj/mtr/mct

GAMESA CORPORACION TECNOLOGICA SA

SIEMENS