NOUVELLES
17/06/2016 13:14 EDT | Actualisé 18/06/2017 01:12 EDT

Euro-2016 - La présidente croate qualifie les hooligans "d'ennemis de la Croatie" (page Facebook)

La présidente croate Kolinda Grabar-Kitarovic a qualifié "d'ennemis de la Croatie" les hooligans de son pays qui ont perturbé le match République tchèque-Croatie (2-2), vendredi lors de l'Euro-2016 à Saint-Etienne.

"Ils haïssent leur équipe nationale et leur pays", a écrit la présidente sur sa page Facebook, concluant: "honte sur vous!". Des supporters croates ont lancé des fumigènes sur la pelouse et un pétard qui a explosé aux pieds d'un stadier, provoquant une interruption du match de quatre minutes.

Alors que le score était de 2-1 pour les Croates, plusieurs fumigènes ont été jetés sur la pelouse par certains de leurs supporteurs. Des stadiers sont entrés sur le terrain pour tenter de les éteindre.

Un pétard a alors été lancé de la même tribune et a explosé aux pieds d'un stadier, d'abord étourdi par la détonation, qui s'est ensuite éloigné en courant alors que les joueurs croates faisaient des signes pour inciter leurs supporters au calme.

La rencontre a été interrompue 4 minutes par l'arbitre et le bout de tribune d'où venaient les fumigènes a été évacué par les stadiers.

Juste après la reprise du match, la République tchèque a égalisé grâce à un pénalty de Necid dans le temps additionnel. Une victoire aurait assuré à la Croatie une place en 8e de finale.

"Ce ne sont pas des supporters, mais des terroristes du sport", a fustigé le sélectionneur Ante Cacic qui s'est dit "très triste" de la tournure des événements, alors que son équipe était en train de jouer "un bon match".

L'UEFA a annoncé qu'elle allait ouvrir une procédure disciplinaire après ces incidents.

bur-pgr/adc/tba