NOUVELLES
17/06/2016 13:11 EDT | Actualisé 18/06/2017 01:12 EDT

Euro-2016: Espagne et Italie se qualifient, la Croatie cale

Les deux finalistes de l'édition précédente, l'Espagne et l'Italie, ont obtenu vendredi leur sésame pour les huitièmes de finale de l'Euro-2016, grâce à leurs succès sur la Turquie (3-0) et la Suède (1-0), et rejoignent ainsi la France, seule nation qualifiée jusque-là.

La Croatie devra patienter, rejointe sur le fil par la République tchèque (2-2) au cours d'un match interrompu par le jet de fumigènes et d'un pétard par les supporters croates, qui pourrait coûter très cher à leur sélection.

. Gr. D: l'Espagne de retour

Vite fait, bien fait. L'Espagne a digéré le traumatisme du Mondial-2014, au cours duquel la Roja avait abandonné sa couronne après une piteuse élimination en phase de poules. Le double tenant du titre a obtenu son ticket pour les huitièmes de finale dès son deuxième match, grâce à sa facile victoire contre la Turquie (3-0) à Nice.

Il aura suffit de trois minutes aux Espagnols pour plier le match: deux réalisations des attaquants Morata et Nolito (34e, 37e) ont mis sur orbite la Roja, qui a ensuite déroulé pour remporter le succès le plus large du tournoi contre une Turquie bien inoffensive.

Il faudrait un miracle pour que les coéquipiers d'Arda Turan, qui ambitionnaient de rééditer leur performance de l'Euro-2008 (demi-finalistes), se qualifient avec une différence de buts si défavorable.

. Gr. E: l'Italie sans trembler

Éternelle Italie. Elle était décrite comme l'une des sélections "les plus faibles" vues dans la phase finale d'une compétition internationale... mais l'Italie continue de gagner, en empochant à Toulouse une deuxième victoire en autant de matches contre la Suède (1-0).

Alors que les deux équipes se dirigeaient vers le partage des points, Eder a mystifié Isaksson d'une frappe limpide avant les arrêts de jeu (88e), envoyant les siens en huitièmes de finale.

L'Italie aura même l'occasion de finir en tête du "groupe de la mort" en cas de victoire contre l'Eire mercredi à Lille.

La Suède devra elle battre la Belgique, l'autre épouvantail du groupe E, pour ne pas rentrer au pays prématurément et éviter à Zlatan Ibrahimovic de rajouter une nouvelle ligne à son palmarès des occasions manquées.

. Gr. D: la Croatie trahie par ses fans

Le temps des regrets. Les Croates auront connu un après-midi parfait... à cinq minutes près. L'interruption du match provoquée par le jet de fumigènes et d'un pétard sur le terrain par leurs supporters a cassé le rythme de la Croatie, alors virtuellement qualifiée pour les huitièmes et si enthousiasmante jusque là, qui a concédé le but du 2-2 dans le temps additionnel.

L'UEFA, l'instance européenne organisatrice de l'Euro-2016, a annoncé l'ouverture d'une procédure disciplinaire à la suite de ces incidents.

Mais la sélection à damiers a peut-être perdu plus que la qualification. Son meneur de jeu Luka Modric est sorti blessé à l'heure de jeu, à quatre jours du match décisif contre l'Espagne.

La République tchèque, revenue de nulle part pour accrocher son premier point dans la compétition, peut elle toujours espérer atteindre le tour suivant en cas de performance contre la Turquie. Elle devra cependant composer sans l'expérimenté Tomas Rosicky, forfait en raison d'une blessure musculaire.

ah/tba