NOUVELLES
17/06/2016 10:25 EDT | Actualisé 18/06/2017 01:12 EDT

Dopage/JO-2016: les réactions des athlètes russes après le maintien de la suspension de la Russie

Réactions d'athlètes russes après la décision de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) de maintenir la suspension touchant la Fédération russe d'athlétisme (Araf), interdite de prendre part aux compétitions internationales en raison d'un gigantesque scandale de dopage organisé.

L'IAAF laisse toutefois la porte ouverte à la présence de certains athlètes russes aux jeux Olympiques de Rio (5-21 août), le Comité international olympique (CIO) devant décider mardi s'il autorise des athlètes russes propres à courir sous la bannière olympique.

Yelena Isinbayeva (double championne olympique de saut à la perche) dans un communiqué:

"Je suis déçue et en colère. Je suis offensée, d'abord pour moi et pour mon équipe. Personne ne s'est battu pour nos droits et il y a de grandes interrogations sur l'IAAF et sa volonté de défendre les athlètes propres. Nous sommes responsables pour quelques chose que nous n'avons pas fait. C'est une violation des droits de l'Homme. Je ne peux pas me taire, je vais prendre des mesures. Je vais m'adresser à une cour des droits de l'Homme. Je prouverai que l'IAAF et l'AMA ont pris la mauvaise décision".

Anna Chicherova (championne olympique en titre de saut en hauteur) à l'AFP:

"C'est très dur de commenter. Malgré tous les problèmes, il y a eu un énorme travail de la fédération (russe d'athlétisme, NDLR). Mais cela n'a pas été suffisant. C'est une mesure beaucoup trop sévère pour ceux qui n'ont jamais été mêlés à des scandales. Je suis désolée d'être témoin d'une telle décision. Aujourd'hui, tout mon espoir réside dans le CIO".

Yuriy Borzakovskiy (entraîneur de l'équipe russe d'athlétisme) à l'agence TASS:

"Bien sûr, nous sommes tristes de cette décision. Nous nous attendions à ce que la décision de l'IAAF soit positive pour nous. En tant qu'entraîneur, je peux dire qu'il faut y croire jusqu'au bout. Et s'ils ne nous acceptent pas, la vie ne va pas s'arrêter, il faudra se préparer pour la saison prochaine (...) Les dirigeants, le ministère des Sports, le Comité olympique russe, tous font tout pour que ça puisse encore changer. Le CIO peut encore avoir son mot à dire".

Tatyana Lebedeva (sénatrice, ancienne championne olympique de triple saut et de saut en hauteur):

"Responsabilité individuelle et responsabilité collective, ce sont deux choses totalement différentes. Et le CIO est tout de même plus élevé que l'IAAF, donc je pense que la décision finale sera prise le 21 juin".

Vera Rebryk (championne d'Europe de lancer du javelot en 2012 sous les couleurs de l'Ukraine, aujourd'hui Russe) à l'agence TASS:

"Je vais jusqu'au bout me préparer pour les jeux Olympiques, parce que je n'ai jamais été impliquée dans un scandale de dopage. J'espère que les athlètes propres seront autorisés à participer aux Jeux".

bur-tbm/kat/dmk