NOUVELLES
16/06/2016 10:26 EDT

Les crimes haineux en hausse constante à Montréal

Yves Marcoux via Getty Images
Canada,Quebec,Montreal view of city skyline reflected in river at dusk

QUÉBEC – Les crimes haineux ont connu une hausse constante sur le territoire montréalais au cours des trois dernières années.

Ils sont passés de 87 en 2013, à 91 l’année suivante, puis à 113 en 2015, selon des informations obtenues grâce à une demande d’accès à l’information. Pour l’année en cours, 27 cas ont déjà été répertoriés.

Ces chiffres sont plus élevés que la moyenne de 70 incidents sous enquête annuellement avancée par le directeur du SPVM, Philippe Pichet, lors de l’annonce de la création d’un module de surveillance des crimes haineux en mai dernier.

De 2013 à 2015, les menaces (71 incidents) et les graffitis (65 mentions) sont les événements les plus souvent déplorés.

Le SPVM a toutefois relevé 32 instances de voies de fait (dont deux graves) et 29 incitations publiques à la haine.

On note également 25 incidents liés à l’orientation sexuelle.

En mai dernier, Le Huffington Post Québec dévoilait que le Service de police de Québec (SPVQ) a répertorié 60 crimes haineux dans la Vieille-Capitale en 2013, contre 50 l’année suivante et 18 en 2015. En date du 1er avril, on répertoriait déjà 13 cas cette année.

La baisse s’expliquait notamment par une nouvelle comptabilité, de l’aveu même du SPVQ. «Les règles de ce qui est un crime haineux se sont précisées», expliquait alors la porte-parole du SPVQ, Marie-Ève Painchaud.

Le SPVM n’a pas été en mesure de répondre à nos questions jeudi.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Ce que les maires ont laissé à Montréal Voyez les images