DIVERTISSEMENT
16/06/2016 05:48 EDT | Actualisé 16/06/2016 06:58 EDT

FrancoFolies 2016: Ariane Moffatt, quand la pop électro met l'homophobie au pilori (PHOTOS)

Paméla Lajeunesse

Par milliers, le public s’est rué mercredi soir sur la place des Festivals pour retrouver Ariane Moffatt qui a surgi sur scène enveloppée du drapeau arc-en-ciel, symbole du mouvement gay et lesbien.

L’artiste multi-instrumentaliste a d’ailleurs dédié son spectacle des FrancoFolies aux victimes de la tuerie homophobe perpétrée dimanche dernier à l’intérieur d’une discothèque LGBT d’Orlando en Floride.

«Je veux exprimer ma douleur, car mon humanité et mon intimité sont atteintes. Je sais que l’homophobie existe et qu’il reste du chemin à faire», a lancé une Ariane Moffatt visiblement ébranlée par la tragédie qui a tué 49 personnes et en a blessé 53 autres.

Galerie photo Ariane Moffatt aux FrancoFolies (15 juin 2016) Voyez les images

Dans un vibrant hommage à tous ceux qui ont perdu la vie à cause de leur orientation sexuelle, l’auteure-compositrice et interprète a alors entonné l’obsédant Les tireurs fous, un morceau de circonstance dont les paroles prophétiques ont eu cette fois une résonance toute particulière.

Mais c’est avec des mots d’espoir qu’elle a tout de même tenu à inaugurer le premier spectacle de sa tournée estivale. «On peut chacun faire un geste pour que l’homosexualité soit normalisée», a-t-elle déclaré émue en brandissant le drapeau bien haut.

Un spectacle engagé

Toute cette foule bigarrée et agglutinée sur la rue Jeanne-Mance lui a d’ailleurs sans doute donné du baume au cœur, puisque la veille, la chanteuse avait invité sur sa page Facebook «les minorités afin de créer une seule et même majorité qui s’oppose à la haine de la différence». L’appel a visiblement été entendu.

La meilleure arme de Moffatt demeure pour sa part sa production artistique. Pendant près de deux heures, la fameuse coach-mama de la populaire émission La Voix a livré un spectacle tout en électro réunissant ses plus beaux succès et plusieurs opus de son dernier album 22h22, sorti en 2015. Un invité-surprise, le rappeur Koriass, est venu accompagner pour quelques minutes seulement le morceau Mon corps.

Ainsi, entre un feu d’artifice et un lancé de ballons lumineux, le public a pu apprécier des titres comme Je veux tout, Montréal, Réverbère, ou bien Point de mire. Hormis deux reprises, In the Air Tonight de Phil Collins et Imparfait de Daniel Bélanger, une version renversante de La femme d’or de Gerry Boulet joué au piano a littéralement fait fondre le public.