NOUVELLES
14/06/2016 11:14 EDT | Actualisé 14/06/2016 11:14 EDT

Après la tuerie d'Orlando, ils font leur coming out sur les réseaux sociaux

Après la tuerie d'Orlando, ils se sont sentis meurtris, peut-être plus que les autres. A travers le monde, les personnes LGBT ont tenu à apporter leur soutien aux victimes de l'attaque terroriste homophobe qui a fait 49 morts et 53 blessés dans le bar gay Pulse en Floride.

Nombreux sont ceux à s'être rassemblés en hommage aux victimes devant des bâtiments aux couleurs de l'arc-en-ciel. Mais pour certains, la tuerie d'Orlando a été un véritable déclencheur, celui de faire leur coming out.

Comme l'a remarqué Buzzfeed US, plusieurs personnes ont décidé, rapidement après la tuerie, de ne plus rester dans le placard. C'est le cas, par exemple, de cet avocat de 28 ans, vivant aux Émirats arabes unis, qui a annoncé sur Twitter qu'il était bisexuel:

"Je n'ai jamais été 'out'. Mais aujourd'hui, c'est avec fierté et publiquement que je me tiens aux côtés de mes semblables de tous les genres à travers le monde."

A Buzzfeed, il explique que la nouvelle de la tuerie lui a fait sentir qu'il était "vraiment important d'être un peu plus visible et que les gens comprennent que tout le monde a besoin de se sentir en sécurité, et que partout il y a des gens qui sont affectés et qui font partie de cette communauté".

Comme lui, de nombreux internautes ont sauté le pas et se sont exprimés, via le hashtag #GaysBreakTheInternet (les gays cassent Internet), sur leur orientation sexuelle ou leur identité de genre.

"Je crois que je n'ai plus peur de faire mon coming out en tant que bi, mes proches/ma famille vont me détester pour ça."

"Parce qu'après aujourd'hui je veux correctement faire mon coming out. Je suis gay et on mérite tous une vie."

"A la fois effrayée et soulagée de faire officiellement mon coming out. Je refuse de vivre dans la peur."

Plus généralement, sans qu'il s'agisse de faire leur coming-out, le tag #gaysbreaktheinternet a été utilisé par des centaines de personnes pour s'affirmer en tant que gays, bi, lesbiennes, trans...

"Parce que nos droits ne sont pas à débattre. Parce que nous existons. Parce que nous sommes importants."

"Je m'aime"

"Parce que je n'en ai plus rien à faire. Je t'aime Abdi."

"La violence ne nous empêchera de partager notre amour."

Galerie photo Tuerie d'Orlando: les hommages aux victimes Voyez les images