NOUVELLES
14/06/2016 04:41 EDT | Actualisé 15/06/2017 01:12 EDT

Tensions: Erdogan adresse un message à Poutine pour la fête nationale russe

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a adressé un message à son homologue russe Vladimir Poutine à l'occasion de la fête nationale russe, premier contact officiel de ce niveau connu après des mois de fortes tensions.

"Nous confirmons (...) que le président (Erdogan) a envoyé une lettre au président russe Vladimir Poutine à l'occasion du Jour de la Russie" célébré le 12 juin, a indiqué mardi à l'AFP un responsable au sein de la présidence turque.

Le Kremlin a bien reçu le message de M. Erdogan "via les réseaux diplomatiques", a confirmé mardi le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov, cité par l'agence de presse publique Ria-Novosti.

Les relations florissantes entre Ankara et Moscou se sont brutalement détériorées en novembre dernier après que des F-16 turcs eurent abattu un bombardier russe au-dessus de la frontière syrienne car il avait, selon la Turquie, violé son espace aérien.

La Russie a depuis décrété une vague de sanctions économiques contre la Turquie et appelé ses touristes à ne plus se rendre dans ce pays.

Les visiteurs russes représentent une manne considérable pour le secteur touristique turc, qui traverse une grave crise en raison d'une série d'attentats qui ont secoué le pays cette année.

"J'espère que nos relations atteindront le niveau qu'elles méritent", a déclaré M. Erdogan dans la lettre envoyée à M. Poutine, selon la chaîne d'information turque NTV.

Selon les médias turcs, le Premier ministre turc Binali Yildirim a également adressé une lettre à son homologue russe Dmitri Medvedev.

Les autorités turques ont multiplié ces dernières semaines les messages d'apaisement en direction de Moscou.

Le week-end dernier, M. Erdogan avait adressé un message conciliant au Kremlin, espérant que les relations entre Ankara et Moscou "se rétabliront rapidement".

"Notre amitié avec M. Poutine a permis de porter nos relations bilatérales à un point très avancé" avant l'incident aérien, a déclaré M. Erdogan, cité par le quotidien Hürriyet dimanche.

Le président turc avait, après l'incident aérien, sollicité un entretien avec M. Poutine en marge du sommet sur le climat à Paris, mais le chef de l'Etat russe le lui avait refusé.

bur-ba-gkg/mr