NOUVELLES
14/06/2016 06:17 EDT | Actualisé 15/06/2017 01:12 EDT

Pays-Bas : les pilotes d'easyJet prévoient d'autres grèves

Les pilotes des avions d'easyJet basés à Amsterdam se préparent à des actions supplémentaires après que leur grève de mardi a été "cassée" par la compagnie et que tous les appareils ont finalement décollé, a annoncé le syndicat néerlandais des pilotes (VNV).

"Au lieu de tout faire pour sortir de l'impasse, easyJet envenime les choses en utilisant des casseurs de grève venus d'autres pays", a déploré le VNV dans un communiqué, estimant que cette compagnie aérienne britannique à bas prix "jette de l'huile sur le feu".

Alors qu'une grève a été observée entre 06H00 et 14H00 (04H00 et 12H00 GMT), la compagnie aérienne a assuré tous ses vols prévus à partir d'Amsterdam.

En agissant de cette manière, easyJet "provoque le recours, dans les semaines qui viennent, à des actions plus longues et qui ne seront pas communiquées à l'avance" afin de convaincre la direction de signer une "nouvelle convention collective équitable", a ajouté le VNV.

La grève est rare aux Pays-Bas, où la culture du consensus a été élevée au rang de dogme, et le VNV considère que cette compagnie aérienne doit s'adapter "aux règles de jeu néerlandaises" et négocier.

"Nous sommes déçus de cette grève inutile", a de son côté réagi easyJet dans un courriel envoyé à l'AFP : "nous estimons que notre dernière offre représente une importante amélioration et, à la suite des discussions, nous avons déjà mis en place plusieurs changements".

Selon leur syndicat, les pilotes doivent effectuer trop d'heures de vol par rapport au salaire qu'ils perçoivent, ils ne reçoivent qu'une fraction de leur salaire en cas de maladie et il n'y a pas une participation suffisante de la compagnie aux pensions de retraite de ses employés.

mbr/jkb/bds