NOUVELLES
14/06/2016 02:09 EDT | Actualisé 15/06/2017 01:12 EDT

Mutinerie et incendie dans une prison près de Mexico

Une mutinerie a éclaté dans une prison de la banlieue de Mexico dans la nuit de dimanche à lundi, provoquant un incendie et quelque 600 policiers ont dû été déployés pour reprendre le contrôle du centre, selon les autorités locales.

Une "dispute entre deux groupes" rivaux est à l'origine des incidents dans la prison de Barrientos à Tlalnepantla, a expliqué le secrétaire du gouvernement de l'Etat de Mexico, José Manzur à la chaîne Uno TV.

"Pour l'instant, il n'y a aucun mort ni blessé grave", a-t-il ajouté dans une vidéo postée sur Twitter. Il a précisé que 600 policiers étaient intervenus dans le centre et en avait repris le contrôle.

Selon la presse, entre 300 et 500 prisonniers ont participé à la mutinerie. Queque 150 proches et membres des familles des détenus se sont massés devant la prison, craignant pour la vie des prisonniers.

Les problèmes récurents des prisons mexicaines avaient une fois de plus été illustrés en juillet 2015 après la seconde évasion spectaculaire d'un établissement de haute-sécurité du baron de la drogue "El Chapo" Guzman via un tunnel de plus d'un kilomètre de long. Joaquim Guzman a de nouveau été arrêté en janvier.

Une cinquantaine de détenus sont morts en février dans la prison surpeuplée de Topo Chico à Monterrey (nord-est) lors d'affrontements violents entre deux clans rivaux du cartel des Zetas.

En octobre 2015, la Commission nationale des droits de l'homme (CNDH) avait alerté sur les graves dysfonctionnements du système carcéral : il manquait 51.621 places dans les prisons mexicaines, avec une surpopulation de 25,4%, les prisons abritant un total de 254.705 détenus pour une capacité de 203.084 places.

csc-sem/ib/ros