NOUVELLES
14/06/2016 05:07 EDT | Actualisé 15/06/2017 01:12 EDT

La Lituanie refuse le statut de victime à un Saoudien qui y aurait été détenu par la CIA

Un tribunal de Vilnius a refusé mardi d'accorder le statut de victime à un Saoudien détenu à Guantanamo Bay qui pourrait avoir été torturé dans une prison secrète de la CIA en Lituanie.

Le tribunal a rejeté une pétition présentée par Mustafa al-Hawsawi, 47 ans, jugeant que sa démarche était basée sur des "hypothèses" plutôt que sur des "faits" et qu'il n'était pas prouvé qu'il ait été jamais détenu par la CIA en Lituanie.

Son avocate, Ingrida Botyriene, a indiqué à l'AFP qu'elle comptait faire appel de ce jugement dont l'AFP a pu voir une copie.

L'obtention du statut de victime aurait permis à al-Hawsawi d'obtenir l'accès aux dossiers de l'enquête, a-t-elle expliqué.

L'organisation humanitaire Redress, basée à Londres, avait annoncé qu'elle allait "presque certainement porter l'affaire devant la Cour européenne des droits de l'homme" si le Saoudien n'obtenait pas le statut de victime. "Sans la coopération de pays tels que la Lituanie, la CIA n'aurait pas été capable de réaliser son programme de détention et d'interrogatoires secrets", a dit la juriste de Redress, Kyra Hild, à l'AFP.

Le député Arvydas Anusauskas, qui avait conduit une enquête parlementaire sur l'existence des prisons de la CIA, a dit de son côté à l'AFP que des détenus soupçonnés de terrorisme cherchaient à obtenir le statut de victime en Europe pour éviter la peine capitale aux USA.

Selon Me Botyriene, un rapport du Sénat américain, publié en décembre 2014, permet de confirmer les soupçons que son client avait été détenu dans une prison secrète en Lituanie avant d'être envoyé à Guantanamo en 2006.

Dans ce rapport, accablant pour les méthodes d'interrogatoire de la CIA, le Sénat américain n'a nommé aucun pays ayant abrité ce type de sites, mais selon des militants des droits de l'Homme, un centre du nom de code 'Violet' a fonctionné en Lituanie dans les années 2005-2006.

Le parquet lituanien avait ouvert en avril 2015 une enquête sur l'existence des centres de détention secrets de la CIA pour membres présumés d'Al-Qaïda.

Mustafa al-Hawsawi, capturé au Pakistan en 2003, risque la peine de mort s'il est reconnu coupable d'implication dans les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis.

En février, la Cour européenne des droits de l'Homme a condamné la Pologne voisine pour son rôle dans les tortures subies sur son territoire en 2002-2003 par un Palestinien et un Saoudien, avant qu'ils soient transférés à Guantanamo.

vab-mas/via/mr