NOUVELLES
14/06/2016 04:03 EDT | Actualisé 15/06/2017 01:12 EDT

"Graves préoccupations" sur la mer de Chine du sud (ministres de l'Asean en Chine)

Les ministres des Affaires étrangères de l'Association des nations d'Asie du sud-est (Asean) ont manifesté leurs "graves préoccupations" vis-à-vis de la zone disputée de mer de Chine méridionale, selon un communiqué au ton inhabituellement fort publié en Chine jeudi.

"Nous exprimons nos graves préoccupations sur l'évolution récente et actuelle, qui a érodé la confiance, renforcé les tensions et qui est susceptible de compromettre la paix, la sécurité et la stabilité en mer de Chine méridionale", indique le texte du communiqué.

Le message constitue un ferme signal diplomatique adressé à la Chine -- sur son propre territoire -- par l'Asean, qui entend ainsi dénoncer les initiatives de Pékin dans les eaux disputées.

"Nous avons souligné l'importance de maintenir la paix, la sécurité, la stabilité, la sûreté et la liberté de navigation et de survol au-dessus de la mer de Chine méridionale, conformément aux principes universellement reconnus du droit international, y compris la Convention des Nations unies sur le droit de la mer (CNUDM) de 1982."

Cette remontrance, adressée lors d'une réunion spéciale des ministres des Affaires étrangères de l'Asean et de la Chine à Kunming (sud-ouest), intervient avant une décision juridique imminente de la Cour permanente d'arbitrage de la Haye saisie par les Philippines face à la Chine.

"Nous exprimons l'engagement de l'Asean à maintenir et promouvoir la paix, la sécurité et la stabilité dans la région, tout comme à la résolution pacifique des différends, dont un plein respect pour les procédures juridiques et diplomatiques, sans recours aux menaces ou utilisation de la force", indique encore le communiqué.

L'Asean regroupe 10 pays: la Thaïlande, la Malaisie, Singapour, l'Indonésie, les Philippines, Brunei, le Vietnam, le Laos, la Birmanie et le Cambodge.

bur-hg/ehl/ple/ib