NOUVELLES
14/06/2016 02:04 EDT | Actualisé 15/06/2017 01:12 EDT

Euro-2016 - Un responsable ultranationaliste russe dit être parmi les supporters menacés de reconduite à la frontière

Le président de l'Association des supporters russes, qui est aussi le collaborateur d'un député ultranationaliste, affirme être parmi les personnes contrôlées mardi dans le sud-est de la France, dont certaines vont être expulsées du pays par crainte de violences en marge de l'Euro.

"Nous sommes l'association officielle des supporters russes! C'est le cirque! (...) Tout le monde va être expulsé", affirme Alexandre Chpryguine sur son compte Twitter (@Shprygin), où il enchaîne les messages sur les contrôles de mardi.

Chpryguine affirme être à Mandelieu-la-Napoule, où des vérifications d'identité auprès de 29 supporters russes sont en cours mardi. Ils séjournaient dans cette ville après avoir assisté au match Angleterre-Russie marqué par de graves incidents, samedi non loin de là à Marseille.

Les autorités françaises ont d'ores et déjà décidé de placer certains d'entre eux en centre de rétention en vue de leur expulsion, ont précisé les autorités locales.

Selon le journal indépendant Novaïa Gazeta, Chpryguine est l'attaché parlementaire d'Igor Lebedev, un député du parti d'extrême droite LDPR. Ce parti est dirigé par l'ultranationaliste Vladimir Jirinovksi, le père de Lebedev.

Par le passé, Chpryguine a été photographié en train de faire un salut nazi en compagnie d'un musicien d'un groupe de rock d'extrême droite russe. Il a nié être un sympathisant nazi et avoir des opinions racistes et préfère se qualifier de "patriote".

Le député Igor Lebedev, avec lequel travaille Chpryguine, est un haut responsable de l'Union russe du Football (URF). Lundi, deux jours après les violents incidents en marge d'Angleterre-Russie, il a déclaré sur Twitter: "Je ne vois pas ce qu'il y a de mal avec le fait que des supporteurs se battent (...) C'est même plutôt le contraire, bravo les gars. Continuez!",

"Je pense personnellement que si Moutko (le ministre des Sports russes, ndlr) était avec les supporteurs dans les tribunes et n'était pas un responsable politique, il serait aussi allé se battre contre les Anglais", a ajouté Lebedev dans un entretien au site d'informations Life Sport.

bur-pr/pgr/gf