NOUVELLES
13/06/2016 20:07 EDT | Actualisé 14/06/2017 01:12 EDT

Corée du Sud: le renflouage du Sewol suspendu à cause du gros temps

Les périlleuses opérations de renflouage du ferry Sewol, dont le naufrage en 2014 avait coûté la vie à 304 personnes, en majorité des lycéens, ont été suspendues lundi en raison du mauvais temps, a indiqué à l'AFP un responsable sud-coréen.

Le Sewol transportait 476 personnes lorsqu'il avait coulé au large de l'île de Jindo le 16 avril 2004, un désastre qui avait semé l'effroi et la consternation dans le pays.

Le renflouage du navire était l'une des demandes principales des familles qui espèrent que les corps de neuf victimes toujours disparues pourront être retrouvés.

Le consortium chinois emmené par Shanghai Salvage choisi par les autorités sud-coréennes a débuté dimanche les opérations de renflouage.

Mais celles-ci ont été suspendues lundi en raison de vagues et de vents trop forts, alors que le consortium était parvenu à légèrement soulever la proue du navire.

"Les opérations reprendront plus tard dans le mois, quand la météo se sera améliorée et que les coefficients de marée seront plus faibles", a déclaré à l'AFP un porte-parole du ministère des Pêches et des Océans.

Le Sewol gît par plus de 40 mètres de fond et le principal défi de ces opérations de renflouage estimées à 72 millions de dollars est de le ramener à la surface sans briser l'épave.

Pour ce faire, des câbles ont été arrimés à la proue, qui a pu être relevée d'environ quatre mètres. Mais ces câbles ont commencé à user l'épave par frottement sous l'effet des secousses induites par les vagues et le vent, d'où la décision de suspendre les opérations.

L'idée sera de placer sous l'épave des flotteurs pour compenser partiellement la gravité et soutenir l'effort des grues flottantes qui devront relever le bâtiment de 145 mètres de long.

Un architecte naval impliqué dans le projet avait évalué à 80% les chances de parvenir à relever le ferry en un morceau, expliquant qu'un tel renflouage, à une telle profondeur, serait une première.

"Il est difficile de prévoir exactement quand le navire sera ramené à la surface mais nous espérons désormais août", a ajouté le porte-parole.

Le drame, principalement causé par des erreurs humaines - un espace de chargement illégalement redessiné et en surcharge, un équipage inexpérimenté et des relations troubles entre l'opérateur et les autorités de régulation - avait choqué le pays.

Le capitaine du ferry Lee Jun-Seok a été condamné à la prison à perpétuité pour "homicide par négligence" et 14 membres de l'équipage se sont vu infliger des peines de deux à 14 ans d'emprisonnement.

ckp/jac/ev/bd