Vivre

La Ville de Brossard annonce l'interdiction des pitbulls sur son territoire

Après une récente attaque mortelle de pitbull qui a bouleversé le Québec, la Ville de Brossard a annoncé mardi qu'elle avait l'intention de bannir de son territoire ce type de chien et ses croisements.

Lors d'une conférence de presse au Centre socioculturel de Brossard, le maire de la municipalité, Paul Leduc, a indiqué que le conseil municipal avait l'intention de modifier son règlement relatif au contrôle des animaux.

Si le règlement est adopté comme prévu, les citoyens qui possèdent déjà un pitbull pourront le conserver en respectant toutefois plusieurs règles, dont l'obligation de posséder une assurance en responsabilité civile d'au moins 250 000 $. Ils devront fournir une attestation de réussite d'un cours d'obéissance et munir le chien d'une micropuce.

Un inspecteur sera aussi embauché pour voir au respect de la nouvelle réglementation.

L'annonce a été faite mardi en présence de Bernard Biron, le père de Vanessa, une fillette de 8 ans qui a été attaquée par deux pitbulls au parc Marquise de Brossard, le 20 septembre dernier.

La fillette a été blessée au visage en plus de subir une fracture du crâne et d'une main. Les muscles du côté gauche de son visage ont été broyés et un os de sa joue a été fracturé en sept morceaux par l'animal.

M. Biron et sa femme avaient rencontré le maire et les conseillers municipaux de Brossard pour leur demander de revoir les règlements sur les chiens.

La semaine dernière, une femme a été retrouvée morte après avoir été attaquée par un pitbull dans la cour arrière de sa résidence dans l'arrondissement de Pointe-aux-Trembles.

D'autres municipalités comme La Prairie et Outremont ont déjà interdit les pitbulls sur leur territoire.