Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

«Maman, je vais mourir»: l'otage d'Orlando derrière les textos à glacer le sang est mort

Une citoyenne de la ville d'Orlando a reçu de terrifiants textos de la part de son fils qui a été pris au piège dans la boîte de nuit Pulse, dimanche, lors de la fusillade. Malheureusement, l'homme y a laissé sa peau.

L'auteur du massacre, Omar Mateen, a pris des dizaines de personnes en otage dans le feu de l'action. Parmi eux se trouvait le fils de Mina Justice, Eddie.

Selon Inside Edition, Eddie aurait envoyé une rafale de messages SMS à sa mère alors qu'il se cachait dans la toilette des femmes.

La mère du jeune homme a partagé les effroyables textos avec WFTV.

«Maman, je t'aime. Dans le club, ils nous tirent dessus.» Et un peu plus tard: «Il est dans la salle de bain avec nous.»

Les textos n'ont pas cessé. «Je vais mourir, il nous tient.»

VOIR AUSSI:

Massacre à Orlando - 12 juin 2016

Ce texte initialement publié sur le Huffington Post États-Unis a été traduit de l’anglais.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.