POLITIQUE
13/06/2016 06:45 EDT | Actualisé 13/06/2016 06:49 EDT

Le Canada investit 70 M$ pour la santé autochtone

Adrian Wyld/CP

Le gouvernement libéral investira près de 70 millions de dollars en nouveaux fonds sur une période de trois ans pour répondre à la crise de la santé et de suicides impliquant des personnes autochtones vivant dans les réserves et dans les territoires, a déclaré cet après-midi le premier ministre Justin Trudeau à la suite d'une rencontre avec les jeunes Autochtones.

Rencontre avec le chef d'Attawapiskat

M. Trudeau rencontre actuellement le chef de la Première Nation d'Attawapiskat, Bruce Shisheesh, à Ottawa.

Le tête-à-tête doit être l'occasion de créer un nouveau dialogue entre les Premières Nations et le Canada, croit Bruce Shisheesh.

Il est temps pour nous d'être reconnus comme les premiers peuples au Canada.

Bruce Shisheesh, chef d'Attawapiskat

Il profitera aussi de la rencontre pour faire valoir les besoins de la communauté quelques mois après la déclaration de l'état d'urgence après une vague de tentatives de suicide. Plus d'une centaine de membres de la communauté ont tenté de s'enlever la vie depuis septembre l'an dernier.

Santé mentale et infrastructures

L'accès aux soins en santé mentale est l'un des principaux besoins de la communauté, estime Bruce Shisheesh.

Un avis partagé par la résidente d'Attawapiskat Jackie Hookimaw-Witt, dont la nièce de 13 ans s'est enlevé la vie il y a un peu moins d'un an. Elle demande à Justin Trudeau d'intervenir personnellement dans sa communauté.

Vous devez soutenir les enfants comme Sheridan. Elle n'avait pas beaucoup de soutien avec sa maladie. Il faut apprendre de ce qu'elle n'avait pas et construire à partir de cela.

Jackie Hookimaw-Witt, résidente d'Attawapiskat

Le chef Bruce Shisheesh ajoute qu'Ottawa n'a toujours pas pris d'engagements à long terme envers sa communauté, contrairement à la province qui a annoncé une aide directe de 2 millions de dollars pour la santé et un investissement de 222 millions de dollars sur trois ans pour la santé des nations autochtones de l'Ontario.

Les besoins d'Attawapiskat ne s'arrêtent toutefois pas à la santé : Bruce Shisheesh souligne que des investissements en infrastructures sont aussi nécessaires. « Nous avons besoin d'eau, d'égouts, d'électricité, ce que les autres Ontariens considèrent comme normal », a-t-il dit au début du mois.

Selon le chef de la Première Nation, c'est au tour d'Ottawa d'apporter son soutien étant donné ses responsabilités en vertu des traités signés avec les peuples autochtones.

Bruce Shisheesh sera accompagné par plusieurs jeunes de sa communauté ainsi que par le chef national de l'Assemblée des Premières Nations, Perry Bellegarde.

Voir aussi:

Galerie photo Des femmes autochtones portées disparues au Canada Voyez les images

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!