NOUVELLES
12/06/2016 06:59 EDT | Actualisé 13/06/2017 01:12 EDT

WRC/Rallye de Sardaigne: le rallye en bref

Rallye de Sardaigne, 6e manche (sur 14) de la saison 2016 en Championnat du monde des rallyes (WRC), couru de jeudi à dimanche dans l'ouest de l'île:

19 épreuves spéciales, soit 324,6 km chronométrés (10 tracés)

Plus longues spéciales: ES12 et ES15 Monte Lerno 1 et 2 (44,26 km)

Plus courte spéciale: ES1 Ittiri Arena (super-spéciale, 2 km)

Surface: terre

Podium:

1. Thierry Neuville-Nicolas Gilsoul (BEL/Hyundai i20) 3 h 35:25.8

2. Jari-Matti Latvala-Mikka Anttila (FIN/VW Polo-R) à 24.8

3. Sébastien Ogier-Julien Ingrassia (FRA/VW Polo-R) à 1:37.8

Leaders successifs: Ogier (ES1), Latvala (ES2), Ogier (ES3), Latvala (ES4), Neuville (ES5), Latvala (ES6), Neuville (ES7-ES19)

Power Stage (ES19):

1. Sébastien Ogier (FRA/VW)

2. Kevin Abbring (NED/Hyundai)

3. Jari-Matti Latvala (FIN/VW)

Meilleurs temps dans les épreuves spéciales: Neuville 9 (ES4, ES5, ES7 à ES9, ES13, ES15, ES16, ES18), Latvala 3 (ES2, ES6, ES14), Ogier 3 (ES1, ES3, ES19), Abbring 1 (ES10), Tänak 1 (ES11), Ostberg 1 (ES12), Camilli 1 (ES17)

Abandons: Hayden Paddon-John Kennard (NZL/Hyundai i20), sortie de route (ES7, vendredi); Mads Ostberg-Ola Floene (NOR/Ford Fiesta RS), sortie de route (ES15, samedi)

Championnat pilotes: 1. Ogier (FRA), 132 pts, Sordo (ESP), 68; 3. Mikkelsen (NOR), 67; 4. Ostberg (NOR), 58, 5. Paddon (NZL), 57; 6. Latvala (FIN), 56; 7. Neuville (BEL), 48; etc.

Championnat constructeurs/écuries: 1. Volkswagen, 178 pts; 2. Hyundai, 108; 3. M-Sport (Ford), 90; etc.

La course: Neuville remporte le deuxième rallye de sa carrière en WRC (après l'Allemagne en 2014) et devient le 5e vainqueur différent en six manches de 2016, après Ogier, Latvala, Paddon et Meeke (absent en Sardaigne). Grâce à son mauvais classement au championnat, et donc à une bonne position sur la route, le Belge a tenu la dragée haute à Ogier - qui passait le premier et était obligé de balayer pendant deux jours - et surtout Latvala, auteur lui aussi d'un mauvais début de saison et donc bien placé sur la route, comme Neuville. Ogier, premier leader après avoir remporté la super spéciale d'ouverture jeudi soir, a décroché lentement mais sûrement vendredi, obligé de passer le premier sur une grosse couche de poussière rendant les pistes trop glissantes. Latvala a tenu bon jusqu'à samedi, revenant même à trois secondes de Neuville à midi, mais le Belge n'a fait aucune faute et repris 12 secondes d'un seul coup au Finlandais dans l'ES13, faisant définitivement basculer le rallye en sa faveur. Il s'est ensuite contenté de gérer son avance dimanche matin, tout en faisant quand même deux temps scratch de plus. Grâce aux abandons de Paddon, Ostberg et à la 13e place de Mikkelsen, retardé samedi, Ogier et Sordo, encore une fois 4e, font la bonne opération du week-end. Le Français compte 64 points d'avance sur Sordo au championnat, une marge très confortable alors qu'on passera en Pologne le cap de la mi-saison. Le triple champion du monde avait prévu de quitter le rallye en cas d'accouchement de son épouse Andrea en Allemagne. Il n'a pas eu besoin de le faire et a même conclu en beauté par un meilleur temps dans la Power Stage (ES19), marquant ainsi trois points de bonus malgré une marche arrière dans une épingle.

Prochain rendez-vous: rallye de Pologne, du 30 juin au 3 juillet.

dlo/jco