NOUVELLES
12/06/2016 05:47 EDT | Actualisé 13/06/2017 01:12 EDT

WRC/Rallye de Sardaigne: déclarations

Thierry Neuville (BEL/Hyundai), vainqueur de son 2e rallye en WRC, 7e du championnat:

"Gagner, c'était l'objectif ce week-end, car on avait connu deux rallyes moins réussis, en Argentine et au Portugal. Ici, on savait qu'avec notre position sur la route on pouvait bien démarrer. C'est bien parti et je me sentais vraiment à l'aise, ça faisait longtemps que ça n'avait plus aussi bien fonctionné dans une voiture de course. Les réglages expliquent une grande partie des choses, on a fait une bonne séance d'essais ici, avant le rallye, ce sont des routes très techniques et je les apprécie énormément. La voiture a tendance à se piloter un peu différemment ici et j'ai réussi à trouver le bon compromis. On est beaucoup de pilotes (chez Hyundai) donc parfois c'est un peu compliqué. J'avais peut-être moins de pression car je n'étais désigné pour marquer des points (contrairement à Paddon, qui a abandonné, et Sordo, qui finit 4e, NDLR)".

Jari-Matti Latvala (FIN/VW), 2e du rallye, 6e du championnat: "J'aurais préféré gagner, bien sûr, mais c'est la première fois depuis 2009 que je fais un rallye de Sardaigne +propre+, donc je suis très content de ce résultat. Je savais hier soir que je n'arriverais pas à rattraper 16 secondes de retard (sur Neuville) en 40 km chronométrés, sur le pilotage seul, sans erreur de sa part. Il a fait un très bon rallye, sans faire de faute, et il mérite cette victoire. Il a attaqué plus que moi, alors qu'il avait eu un début de saison difficile, un peu comme moi, donc je ne suis pas déçu. Ce n'était pas ma tactique de ne pas gagner, mais ça me rendra les choses plus faciles en Pologne et en Finlande, au niveau de l'ordre de passage sur la route, donc tant mieux pour moi".

Sébastien Ogier (FRA/VW), 3e et leader du championnat avec 64 points d'avance sur Sordo: "Contrat rempli. Ca s'est à peu près passé comme je l'avais prévu, avec une bagarre en tête entre Thierry (Neuville) et Jari-Matti (Latvala). J'avais annoncé et espéré, avant le départ, que je pourrais me battre pour le podium. Il a fallu batailler très dur pour aller chercher cette 3e place, et ça se finit avec des écarts conséquents car il y a eu des dégâts samedi après-midi, mais si on ajoute les trois points (de bonus) de la Power Stage (ES19), c'est +top+. D'autant que cette dernière spéciale était défoncée, avec des rails, et je suis arrivé dans une épingle où je me suis retrouvé coincé. J'ai dû faire marche arrière mais ça ne nous a pas coûté trop de temps. On repart de Sardaigne avec un nouveau record: faire le meilleur temps dans la Power Stage en passant la marche arrière, ce sera dur à battre. On a une belle marge au championnat, 64 points, qu'il va falloir gérer sur la deuxième partie de saison. C'est plus que positif, on n'a aucune erreur à se reprocher".

Propos recueillis lors d'un point presse au regroupement de fin de rallye, avant le podium.

str/dlo/dhe