NOUVELLES
12/06/2016 13:34 EDT | Actualisé 13/06/2017 01:12 EDT

Un homme lourdement armé arrêté en marge du défilé de la fierté à Los Angeles

SANTA MONICA, Calif. — Un homme lourdement armé arrêté dans le sud de la Californie, dimanche, a déclaré à la police qu'il se trouvait dans le secteur pour le grand défilé de la fierté gaie de West Hollywood, dans la région de Los Angeles, selon le maire, Eric Garcetti.

M. Garcetti a annoncé l'arrestation de l'homme alors qu'il participait au départ du défilé, un événement qui attire des centaines de milliers de personnes chaque année. L'événement se déroulait quelques heures après qu'un homme armé eut abattu au moins 50 personnes dans une boîte de nuit gaie d'Orlando, en Floride.

Une source policière proche de l'enquête a déclaré à l'Associated Press que des armes à feu et du matériel explosif avaient été découverts dans le véhicule du suspect. Cette personne a réclamé l'anonymat parce qu'elle n'était pas autorisée à discuter publiquement de l'enquête.

La police de Santa Monica, où le suspect a été arrêté, n'a pas voulu confirmer l'incident dans l'immédiat.

Sur place, la police a fouillé une berline blanche garée dans le mauvais sens sur une artère commerciale de cette ville située à l'ouest de Los Angeles. Des bidons d'essence en plastique rouge pouvaient être vus près du véhicule.

Selon des responsables du bureau du shérif de Los Angeles, le suspect a dit à la police qu'il se rendait au défilé de la fierté gaie pour retrouver un ami. Les autorités sont présentement à la recherche de cette personne.

Des voisins ont appelé la police après avoir aperçu le suspect cognant aux portes et flânant dans le secteur, a expliqué le porte-parole de la police de Santa Monica.

M. Garcetti a quant à lui affirmé que l'arrestation était survenue après une information transmise par «une personne du voisinage».

Les autorités n'étaient pas en mesure de confirmer un quelconque lien entre la fusillade meurtrière en Floride et l'homme arrêté à Santa Monica.

Le bureau du shérif du comté de Los Angeles a affirmé qu'il collaborait à l'enquête et qu'il n'y avait aucune menace immédiate visant le défilé de dimanche.