NOUVELLES
12/06/2016 12:32 EDT | Actualisé 13/06/2017 01:12 EDT

Savard et Lacroix montent sur le podium

Katerine Savard a mis la main sur une médaille d'argent et Audrey Lacroix, une médaille de bronze en cette dernière journée de la troisième étape de la Série Mare Nostrum de natation, dimanche, à Barcelone, en Espagne.

La Québécoise Katerine Savard a terminé deuxième au 50 mètres papillon avec un temps de 26,10 s, soit le même temps que l'Ontarienne Penelope Oleksiak, classée troisième. La Suédoise Sarah Sjöström a remporté l'épreuve en 25,27 s.

« Je ne me sentais pas plus reposée, mais le fait que ce soit un 50 mètres a beaucoup aidé. Mon temps m'a surprise. C'est mon deuxième plus vite en carrière », a fait savoir la nageuse de 23 ans

L'Albertaine Rebecca Smith a pour sa part fini huitième, alors que la Montréalaise Frédérique Cigna a été éliminée en préliminaire, obtenant la 15e place.

Audrey Lacroix a pour sa part conclu au troisième rang du 200 mètres papillon, tant en qualifications qu'en finale, où elle a amélioré son chrono à 2 min 10,32 s.

La course a été remportée par la Japonaise Natsumi Hoshi avec un temps de 2 min 8,24 s alors que la médaille d'argent est allée à la Française Lara Grangeon (2 min 10,27 s).

« Ce n'était pas une très bonne course. Le point positif, c'est que mon dernier 50 mètres était plus rapide qu'à Canet-en-Roussillon. Je voulais être plus vite au dernier 50 mètres que le troisième 50 mètres et j'ai réussi. Je suis un peu déçue, mais je crois que la fatigue m'a rattrapée », a commenté Lacroix.

La nageuse de Pont-Rouge a deux semaines pour se préparer en vue de sa prochaine compétition, l'Invitation internationale des sept collines à Rome.

Frédérique Cigna n'a quant à elle pas passé les qualifications, finissant au 22e rang.

Sandrine Mainville, 5e

Sandrine Mainville a bien commencé sa journée en s'imposant aux qualifications du 100 mètres libre en 54,74 s.

En finale, c'est toutefois la Suédoise Sarah Sjöström qui a de nouveau été la plus rapide avec un temps de 53,92 s.

Elle a devancé la Japonaise Rikako Ikee (54,15 s) et l'Ontarienne Penelope Oleksiak (54,36 s), une fois de plus médaillée de bronze.

La Manitobaine Chantal Van Landeghem (54,42 s) a fini au pied du podium, tout juste devant Mainville (54,67 s).

« Les autres filles n'ont pas tout donné durant les préliminaires. Je savais que ça allait être dur d'avoir un podium en finale. La première détient le record du monde. J'ai personnellement bien fait en tenant compte du fait que j'ai attrapé un rhume la veille et que je n'ai pas pu nager le 50 mètres libre. Je n'étais définitivement pas à 100 % alors je suis contente d'avoir refait le même temps qu'à Canet-en-Roussillon », a commenté la Québécoise de 24 ans.

L'Ontarienne Michelle Willians, la Britanno-colombienne Taylor Ruck et l'Albertaine Rebecca Smith ont respectivement pris le 8e, 9e et 14e rang.

Savard, Alexia Zevnik et Cigna ont terminé 20e, 29e et 48e des qualifications du 100 mètres libre.

La Montréalaise Zevnik a aussi participé au 50 mètres dos, où elle a aussi été éliminée des préliminaires après avoir terminé 12e.