NOUVELLES
12/06/2016 17:19 EDT | Actualisé 13/06/2017 01:12 EDT

Le temps presse pour retrouver les boîtes noires de l'avion d'EgyptAir

LE CAIRE — Les enquêteurs égyptiens affirment que le temps presse pour retrouver les enregistreurs de vol de l'avion d'EgyptAir qui s'est abîmé dans la Méditerranée le mois dernier, tuant les 66 personnes à bord.

Dans un communiqué publié dimanche, ils indiquent que les recherches menées par des navires vont s'intensifier puisqu'il ne reste que cinq jours avant que les piles des enregistreurs de données de vol et de conversations dans le poste de pilotage ne tombent à plat. Les enregistreurs, communément appelés les «boîtes noires», cesseront alors d'émettre des signaux permettant de les localiser.

Les enregistreurs pourraient permettre aux enquêteurs de déterminer si le désastre a été causé par un problème mécanique, un détournement ou une bombe. Il serait encore possible de les trouver même s'ils n'émettaient plus de signaux, mais ce serait plus difficile.

Depuis la disparition de l'avion qui avait quitté Paris en direction du Caire, le 19 mai, seuls de petits débris et des restes humains ont été trouvés près du lieu présumé de l'écrasement, entre l'île grecque de Crète et la côte égyptienne.

Aucun groupe terroriste n'a revendiqué la responsabilité de l'écrasement.

Le 1er juin, un navire français parcourant la Méditerranée avait annoncé avoir détecté des signaux provenant possiblement de l'avion d'EgyptAir.