NOUVELLES
12/06/2016 00:53 EDT | Actualisé 12/06/2017 01:12 EDT

Le Kazakhstan annonce avoir arrêté tous les auteurs d'une récente "attaque terroriste"

Le Kazakhstan a annoncé dimanche avoir arrêté tous les hommes armés qui ont mené la semaine dernière des attaques meurtrières, attribuées à des islamistes radicaux, qui ont fait sept morts dans ce pays d'Asie centrale.

Quatre civils et trois soldats avaient été tués le 5 juin par un groupe d'hommes armés qui ont ouvert le feu sur des armureries et tenté d'attaquer une base militaire à Aktobé, une ville de 400.000 habitants située à une centaine de kilomètres de la frontière russe.

"Tous les participants" à cette attaque ont été désarmés et arrêtés, a annoncé dimanche la sécurité nationale dans un communiqué, sans préciser le nombre des assaillants.

Le président du Kazakhstan Noursoultan Nazarbaïev avait accusé vendredi des islamistes radicaux, adeptes du salafisme, d'avoir été les auteurs de cette attaque "terroriste".

Les autorités ont donné peu de détails sur le groupe qui a détourné un bus et tenté d'attaquer la base militaire.

La police et les troupes gouvernementales ont annoncé avoir tué 18 suspects après les attaques dans ce pays à majorité musulmane.

Ces attaques sont inhabituelles dans un pays relativement stable que dirige d'une main de fer depuis l'époque soviétique M. Nazarbaïev. Les autorités locales se sont récemment inquiétées du développement d'un islam radical dans le pays.

Le président kazakh avait affirmé vendredi que les assaillants avaient reçu des ordres "de l'étranger", sans autre précision, et appelé à mieux contrôler le financement étranger des organisations dans le pays.

dr-cr/am/at/ia