NOUVELLES
12/06/2016 07:01 EDT | Actualisé 13/06/2017 01:12 EDT

L'Afrique en bref du dimanche 12 juin à 15H00 GMT

Voici les principaux événements survenus en Afrique au cours des dernières 24 heures:

Libye-conflit

TRIPOLI - Le groupe jihadiste État islamique (EI) a perpétré dimanche trois attentats-suicides contre les forces du gouvernement d'union libyen (GNA) qui le combattent à Syrte, leur principal bastion en Libye.

Ces attaques ont fait au moins un mort et quatre blessés, selon un premier bilan des forces du GNA. Deux d'entre elles ont visé des rassemblements de combattants tandis que la troisième s'est produite près d'un hôpital de campagne.

Avec ces attaques, les jihadistes de l'EI tentent de résister à l'avancée des forces progouvernementales libyennes qui se sont emparés ce weekend du port et de plusieurs quartiers de Syrte, fief jadis du défunt dictateur Mouammar Kadhafi.

Algérie-politique

ALGER - Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a limogé samedi son ministre des Finances Abderahmane Benkhalfa et son collègue de l'Énergie Salah Khebri un an seulement après leur entrée en fonction et sur fond de crise des revenus pétroliers.

Le patron de la puissante Société publique de l'Électricité et du Gaz(Sonelgaz), Noureddine Boutarfa, prendra le relais à l'Énergie, tandis que Haji Baba Ammi est promu aux Finances.

Le secteur énergétique, qui assure à l'Algérie 60% de son budget et 95% de ses recettes externes, souffre d'un ralentissement des investissements étrangers, d'une baisse de l'exploration et de la production et ce, alors que les cours du brut peinent à remonter.

Résultat, l'Algérie a vu ses revenus pétroliers chuter de 39% au premier trimestre de l'année, à 5,5 milliards de dollars, contre 9,1 milliards pour la même période l'an dernier.

Egypte-France-Défense

SAINT-NAZAIRE - Le "Nasser", premier des deux bâtiments de projection et de commandement (BPC) Mistral vendus par la France à l'Égypte après l'annulation du contrat avec la Russie, a quitté dimanche Saint-Nazaire, dans l'ouest de la France, pour rejoindre Alexandrie, son port d'attache en Egypte.

La livraison du second porte-hélicoptères, qui doit porter le nom de l'ancien président égyptien Anouar el-Sadate, est prévue en septembre.

L'Égypte avait acquis ces deux navires militaires après l'annulation en août d'un contrat de 1,2 milliard d'euros avec la Russie, en raison de l'implication de Moscou dans la crise ukrainienne.

Nigeria-islamistes

KANO - Quatre femmes ont été égorgées dans un village du nord-est du Nigeria par des militants de Boko Haram, ont indiqué samedi des miliciens qui luttent contre ces rebelles islamistes.

Une quinzaine d'assaillants à moto ont surgi vendredi soir à Mairari, un village isolé situé à 80 kilomètres de Maiduguri, la capitale de l'Etat de Borno. Ils ont fait sortir de leurs maisons les femmes, âgées de 27 à 45 ans, et les ont égorgées, selon les témoignages des miliciens.

Depuis le lancement de sa rébellion armée en 2009, Boko Haram a enlevé des milliers de personnes, y compris des femmes et des enfants, pour les enrôler de force comme combattants, ou les utiliser comme esclaves sexuels ou comme bombes humaines.

Niger-Islamistes

NIAMEY - Le coordinateur humanitaire des Nations Unies au Niger Fodé Ndiaye a appelé samedi la communauté internationale à mobiliser ses ressources pour la crise humanitaire née après l'attaque massive de Boko Haram à Bosso, dans le sud-est du Niger.

Quelque 26 soldats (24 Nigériens et deux Nigérians) avaient été tués la semaine dernière dans un assaut lancé par le groupe jihadiste nigérian Boko Haram à Bosso, une localité du Niger proche de la frontière avec le Nigeria et le Tchad.

Environ 50.000 personnes ont fui la zone dans un secteur qui accueillait déjà de nombreux camps de réfugiés et déplacés en raison du harcèlement de Boko Haram. Or les agences de l'ONU n'avaient reçu que 25% des 75 millions de dollars prévus en aide avant ces nouveaux affrontements, a indiqué à l'AFP M. Ndiaye.

AfSud-Canada-incendie

JOHANNESBURG - Arrivés en dansant, ils repartent en déchantant! Le président sud-africain Jacob Zuma est intervenu samedi pour tenter de résoudre une querelle salariale qui a conduit 300 pompiers sud-africains envoyés en renfort contre les feux de forêt au Canada à se mettre en grève.

Ces pompiers, envoyés il y a deux semaines à la demande du Canada pour lutter contre le gigantesque feu de forêt dans la région pétrolière de Fort McMurray (Alberta, ouest), ont cessé le travail cette semaine après avoir découvert qu'ils étaient moins payés que leurs collègues canadiens.

Le président Zuma a demandé à son ministre de l'Environnement Edna Molewa "d'intervenir pour résoudre le problème", selon un communiqué de la présidence. De son côté le Canada veut que les pompiers sud-africains, qui étaient censés rester un mois, soient rapatriés dès à présent.

Mauritanie-Canada-or

NOUAKCHOTT - Les travailleurs de la grande mine d'or de Tasiast, en Mauritanie, et leur employeur, filiale de la firme canadienne Kinross, sont parvenus samedi à un accord portant sur la reprise du travail après 18 jours de grève, selon le texte, dont l'AFP a obtenu copie.

Le mouvement, lancé le 24 mai sur le site de production, à 250 km au nord de la capitale Nouakchott, touchait la quasi-totalité des 1.041 employés permanents, mais pas les travailleurs occasionnels, ni les sous-traitants.

Exploitée depuis 2010 par Kinross via sa filiale TMLSA, Tasiast est l'une des principales mines d'or en Afrique de l'Ouest, avec des réserves prouvées et probables de quelque 260 tonnes.

RDCongo-Médias

KINSHASA - Quatre journalistes congolais ont été interpellés puis relâchés dans la nuit de samedi à dimanche lors d'un rassemblement contre la brusque envolée du prix de l'internet en République démocratique du Congo.

"Je ne peux pas comprendre qu'une manifestation réclamant la baisse du prix de l'internet soit réprimée par la police. Ce n'est pas normal, c'est une entrave à la liberté de la presse et de l'information", a déclaré à l'AFP l'un de ses journalistes, Patient Ligodi, initiateur du site d'information Politico.cd.

Depuis quelque jours, le mécontentement gronde parmi la population face à une augmentation brutale des prix de l'internet en RDC où gouvernement et opérateurs de télécommunications se renvoient mutuellement la responsabilité de cette hausse.

Zimbabwe-politique

HARARE - Quinze opposants au président zimbabwéen Robert Mugabe ont été libérés sous caution samedi après avoir été arrêtés la veille lors d'une manifestation pour exiger la démission du dirigeant au pouvoir depuis 1980.

Les 15 activistes, dont un journaliste et le frère d'un opposant politique disparu, avaient été arrêtés vendredi alors qu'ils faisaient une veillée publique anti-Mugabe dans le centre de la capitale Harare.

Guinée-politique

CONAKRY - Deux membres influents du parti au pouvoir en Guinée, le Rassemblement du peuple de Guinée (RPG), ont été exclus samedi de cette formation après avoir exprimé publiquement leur désaccord avec le président Alpha Condé.

Ces anciens ministres, Ousmane Kaba (Questions stratégiques) et Alhousséiny Makanéra Kaké (Communication) ont été exclus du RPG lors de l'assemblée générale hebdomadaire du parti pour "faute lourde", a indiqué à l'AFP un responsable de la formation sans autre précision.

DeskAfrique/gl/spb