NOUVELLES
12/06/2016 08:55 EDT | Actualisé 13/06/2017 01:12 EDT

Euro-2016 : la France interdit vente et consommation d'alcool dans les "périmètres sensibles"

Le ministre français de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a annoncé dimanche l'interdiction de la vente et de la consommation d'alcool dans les "périmètres sensibles" les veilles et les jours de match de l'Euro, après avoir dénoncé les violences survenues la veille à Marseille.

"J'ai demandé de prendre toutes les mesures utiles visant à prohiber les veilles et jours de match et les jours d'ouverture des fan zones dans les périmètres sensibles la vente, la consommation et le transport de boissons alcoolisées", a déclaré à la presse à Paris le ministre.

Selon lui, "cette mesure pourra concerner le domaine public, les commerces de proximité ainsi que les débits autorisés en cas de vente à emporter. Les préfets (représentants de l'Etat dans les régions) pourront également interdire en terrasse les contenants susceptibles d'être utilisés comme projectiles".

Les supporters étrangers "dont le comportement trouble l'ordre public" pourront être expulsés et tout supporter interpellé au cours d'un incident pourra se voir interdire de fréquenter les stades, les fan zones et certains quartiers des villes hôtes les veilles et les jours de match.

"Les événements qui se sont produits à Marseille hier soir sont inacceptables", a martelé Bernard Cazeneuve.

Samedi, des échauffourées ont opposé à Marseille des groupes de supporters anglais et russes et des Français, faisant 35 blessés, dont sept ont été hospitalisés, parmi lesquels trois sont dans un état grave, en dépit de la mobilisation de 1.200 policiers.

Beaucoup de supporters impliqués étaient ivres, ce qui avait relancé le débat sur la consommation massive d'alcool par des supporters potentiellement violents.

Plus de 3.000 mesures d'interdictions d'entrée sur le territoire français ont été prises par le ministère de l'Intérieur, sur la base des fichiers recensant les interdits de stade des différents pays participant à la compétition ou d'informations sur des individus susceptibles de provoquer des troubles à l'ordre public, a rappelé M. Cazeneuve.

pta-thm/mra/bds