NOUVELLES
12/06/2016 04:05 EDT | Actualisé 13/06/2017 01:12 EDT

Dégoûtée, l'UEFA  renforce la sécurité dans les stades de l'Euro

L'UEFA promet un « dispositif renforcé » du personnel de sécurité dans les stades de l'Euro 2016 en « collaboration avec les autorités françaises » après avoir.reconnu dimanche « des problèmes de séparation » entre supporters au Vélodrome, lors des incidents en tribunes au coup de sifflet final du match Angleterre-Russie (1-1), samedi.

L'Union européenne du football ne gère que les incidents dans les stades, ce qui se déroule autour relève des autorités du pays hôte. Mais l'UEFA a toutefois exprimé son « plus grand dégoût » des violences survenues dans le centre de Marseille en marge de cette rencontre classée à risque.

L'UEFA a également fait part de ses « préoccupations sérieuses » devant les incidents à la fin d'Angleterre-Russie (1-1) au Vélodrome. « Ce type de comportement est totalement inacceptable et n'a pas de place dans le football », indique encore l'Union européenne du football.

L'UEFA a d'ailleurs ouvert dimanche une procédure disciplinaire contre la fédération de Russie pour les incidents impliquant ses supporters au Vélodrome à la fin du match.

Il est reproché aux Russes des « perturbations »dans les tribunes, un « comportement raciste » et le lancer de « fumigènes »et de « projectiles ».

L'instance disciplinaire de l'UEFA examinera ce dossier le 14 juin.

Scènes indignes et inacceptables

La FIFA a condamné dimanche des « scènes indignes et inacceptables » après les violences « perpétrées par une minorité de fauteurs de troubles idiots », à Marseille. 

« Des évènements tels que l'Euro sont suivis par des millions de personnes autour du monde », déplore la Fifa devant ces incidents émanant d'individus « qui n'ont rien à faire dans le football et rien à voir avec ses vrais fans ».