NOUVELLES
11/06/2016 07:34 EDT | Actualisé 12/06/2017 01:12 EDT

Roger Federer surpris par le jeune Dominic Thiem

Après avoir sauvé deux balles de match, le jeune autrichien Dominic Thiem a causé toute une surprise en battant samedi le Suisse Roger Federer en demi-finale du tournoi de Stuttgart.

Thiem participera pour la première fois de sa carrière à une finale d'u tournoi ATP sur gazon.

Le jeune prodige l'a emporté en trois manches de 3-6, 7-6, (9/7) et 6-4.

« Je n'arrive pas à y croire. C'est un rêve de battre Federer sur gazon », a raconté l'Autrichien âgé de 22 ans, récent demi-finaliste à Roland-Garros.

Le Suisse aux 17 titres du grand chelem faisait sa rentrée cette semaine en Allemagne, après avoir dû faire une croix sur le tournoi parisien en raison de problèmes de dos.

« C'est décevant. Je peux naturellement mieux jouer dans les moments importants, a estimé Federer. Je n'ai pas été mauvais, mais cela n'a malheureusement pas suffi. »

Thiem sera opposé pour le titre au vainqueur de la seconde demi-finale opposant l'Argentin Juan Martin del Potro à l'Allemand Philipp Kohlschreiber.

« Il faut un peu de chance pour le (Federer) battre sur sa meilleure surface. Je suis l'homme le plus heureux du monde aujourd'hui », a ajouté le 7e joueur du classement mondial.

Il faut dire que Thiem est passé tout près d'une défaite en deux manches, quand Federer, vainqueur de la première manche 6-3, s'est procuré deux balles de match dans le jeu décisif de la seconde.

Quelques minutes auparavant, l'Autrichien menait pourtant 5-0, avant de voir le numéro 3 mondial fondre sur lui et recoller à 5-5.

Mais Thiem a finalement eu le dernier mot dans le bris d'égalité (9/7), juste avant que la pluie n'interrompe une première fois la partie.

Au retour des deux joueurs sur le court, c'est de nouveau le jeune Autrichien qui a pris l'avantage, 4 jeux à 3, service à suivre.

Et le nouvel épisode pluvieux qui a retardé la fin des débats ne l'a pas fait dérailler.

C'est la deuxième fois d'affilée que Thiem s'offre Federer.

Au milieu du mois de mai, il avait déjà éliminé le Suisse, alors diminué par des douleurs au dos, en huitièmes de finale sur la terre battue de Rome.

Il cherchera dimanche à décrocher son quatrième trophée de la saison, après ceux obtenus à Buenos Aires, Acapulco et Nice.