NOUVELLES
11/06/2016 10:03 EDT | Actualisé 12/06/2017 01:12 EDT

L'Uruguay, l'Argentine et le Chili saluent une avancée vers le référendum révocatoire au Venezuela

Les ministres des Affaires étrangères de l'Uruguay, du Chili et de l'Argentine ont salué samedi la décision du Conseil national électoral (CNE) vénézuélien de commencer à valider les signatures appelant à un référendum pour révoquer le président Nicolas Maduro.

Dans un communiqué commun, les trois ministres, Rodolfo Nin Novoa (Uruguay), Heraldo Muñoz (Chili) et Susana Malcorra (Argentine) ,"se félicitent" de cette décision qui "constitue un premier pas vers l'apaisement" au Venezuela, ajoutant que cette annonce du CNE "permet de continuer à espérer que le processus entamé pourra déboucher sur des résultats positifs pour tous les Vénézuéliens".

Le CNE a fini par valider mardi 1,3 million de signatures sur 1,8 millions recueillies, alors qu'il en fallait 200.000 pour enclencher le processus. Sa présidente Tibisay Lucena a annoncé vendredi que leur validation aurait lieu du 20 au 24 juin, tout en menaçant d'arrêter le processus en cas de violences.

Le Venezuela est au bord de l'implosion, déchiré par la guerre politique entre le Parlement contrôlé par l'opposition et le gouvernement socialiste, dans un climat d'exaspération populaire lié à l'effondrement économique de ce pays pétrolier.

mr/yow/jl/bds