NOUVELLES
10/06/2016 20:45 EDT | Actualisé 11/06/2017 01:12 EDT

GB/UE: "In" ou "Out", de la difficulté à prédire le résultat du référendum

Les Britanniques sont appelés à voter le 23 juin sur l'appartenance de leur pays à l'Union européenne. Et la seule chose sur laquelle tout le monde semble tomber d'accord concernant le résultat, c'est qu'il sera serré.

Des instituts de sondages aux buveurs de bière, ce que disent les uns et les autres:

-Pour les sondages en ligne, c'est 50/50:

Meilleurs marché et prenant moins de temps, les sondages sur internet sont devenus majoritaires au Royaume-Uni ces dernières années. Ils prédisent un score globalement égal pour le camp du "Remain" (rester, dans l'UE) et du "Leave" (sortir, de l'UE).

Certains d'entre eux ont même placé le camp du Leave en tête, faisant plonger la monnaie britannique et semant la panique au QG des pro-UE .

Mais certains instituts jugent que ces sondages surestiment le camp du Leave parce que répondent davantage ceux qui sont vraiment motivés pour sortir.

-Pour les sondages au téléphone, une victoire du Remain:

Les sondages au téléphone produisent des résultats très différents puisqu'ils prédisent la victoire du camp du Remain avec 55% des intentions de vote, constate le président de l'association qui regroupe les instituts de sondage, John Curtice.

Selon lui, les sondages par téléphone privilégient des échantillons comprenant davantage de diplômés. Or ces derniers, comme les jeunes, veulent majoritairement rester dans l'UE tandis que les électeurs plus âgés et moins éduqués sont pour "sortir".

Il y a eu moins de sondages au téléphone récemment.

- Pour les boomakers, le Remain gagnant:

Les sociétés de paris sont très majoritairement confiantes dans la victoire du maintien dans l'UE même si la cote qu'ils offrent a diminué.

Le baromètre de la société Ladbrokes donnait vendredi au Remain 73% de chances de l'emporter contre 27% pour le Leave.

Ladbrokes et William Hill offrent une cote de 3/10 pour le Remain, c'est à dire qu'en pariant 10 livres on peut en remporter 3. La cote du Leave est elle de 5/2, c'est à dire qu'en pariant 2 livres, on peut en glaner 5.

La semaine dernière, le chef du Parti europhobe Nigel Farage a parié 1.000 livres sur une sortie de l'UE, ce qui signifie, si son camp l'emporte, qu'il pourrait empocher 2.500 livres.

- Pour les marchés, le Leave n'est pas impossible:

Les marchés financiers sont bien moins certains des résultats et ont particulièrement souffert ces derniers temps avec la remontée enregistrée par le Leave.

"Cela devient très inquiétant pour les marchés financiers et attendez-vous à ce que la livre perde encore davantage de valeur", déclare Hussein Sayed, analyste chez FXTM.

Le jour du vote, la valeur de la livre pourrait constituer à elle seule une indication du résultat final, les banques ayant commandé des sondages sortie des urnes, selon les médias britanniques.

Il n'y aura en revanche aucun sondage officiel sortie des urnes.

- Pour Lord Hayward, expert ès élections, une victoire du Leave:

Lord Rob Hayward, parlementaire et spécialiste respecté en matière d'élections, a déclaré que "les probabilités penchent pour un vote pour sortir" de l'UE, estimant que les sondages pourraient bien sous-estimer le soutien au Brexit.

Selon lui, les électeurs travaillistes, pro-UE, n'ont pas été suffisamment motivés pour aller voter et le soutien au Leave des "hommes, mariés, endettés, dans leur 30-40 ans, avec des enfants" est sous-estimé.

Et de rappeler que les sondeurs avaient été bien incapables de prédire la victoire des Conservateurs aux législatives de 2015.

- Pour les buveurs de bière, une victoire du Remain:

Une brasserie du nord de l'Angleterre, "Little Valley Brewery", a lancé trois variantes de bière pour stimuler le débat sur l'UE, la "In", la "Out" et l'"IDK" (comme I Don't Know, je ne sais pas).

Les consommateurs sont invités à faire leur choix selon leur intention de vote lors du référendum. Et selon les premières constations effectuées par le brasseur, la variante prônant le maintien dans l'UE serait nettement en tête, avec 62%.

dt-oaa/eg/we