NOUVELLES
11/06/2016 07:52 EDT | Actualisé 12/06/2017 01:12 EDT

Euro-2016 : nouveaux incidents entre supporteurs à Marseille (sud)

De nouveaux incidents ont éclaté samedi sur le Vieux-Port de Marseille (sud de la France) où s'étaient rassemblés plusieurs centaines de supporteurs avant le match Angleterre-Russie de l'Euro 2016 prévu pour 19H00 GMT, ont constaté des journalistes de l'AFP.

"La police est intervenue sur une rixe qui opposait des supporteurs anglais, russes et français dans le secteur du Vieux-Port. C'était impressionnant (...)", selon les autorités françaises.

La police a fait usage de gaz lacrymogène et les supporteurs, souvent alcoolisés, sont partis en courant dans les rues proches. Certains continuaient à se battre entre eux, s'arrachant leur T shirt et brisant des bouteilles de bière, ont constaté des journalistes de l'AFP. La plupart avaient une bouteille à la main, certains des packs entiers.

Des scènes de batailles rangées se sont ensuite déroulées dans des rues voisines entre groupes de supporters russes et anglais, selon les images diffusées en direct sur plusieurs chaînes de télévision françaises.

En short, torse nu, vociférant et parfois le visage masqué, ils se jetaient des projectiles en tout genre, et certains étaient armés de bâtons, de chaises ou de barres de fer.

Les policiers tentaient avec difficulté de mettre fin à ces violences avec des jets de grenades de gaz lacrymogène, refoulant les supporteurs anglais sur les quais du Vieux-Port, tandis que les fans russes circulaient dans les rues annexes, jonchées de bris de verre, de chaises de bistrots abandonnées et de débris variés.

Les violences ont débuté peu après 16H00 heure locale (14H00 GMT). Plusieurs bagarres entre supporteurs de diverses nationalités ont éclaté, provoquant l'intervention des forces de l'ordre, aussitôt prises à partie par les supporteurs de tous les camps, a précisé le préfet (représentant de l'Etat dans la région), Laurent Nunez.

"On occupe le terrain et on empêche les rixes. Nous intervenons systématiquement quand il y a des rixes pour les disperser", a affirmé le préfet de police Laurent Nunez.

Vers 17H00 (15H00 GMT), la police et les supporteurs, face-à-face sur le Vieux-Port, continuaient néanmoins à s'affronter à intervalles réguliers, séparés par quelques mètres.

Aucun chiffre n'était disponible en fin d'après-midi sur les blessés et les interpellations, gendarmes mobiles et CRS (membres des forces antiémeutes) étant occupés à rétablir l'ordre avant tout, selon le préfet.

Des incidents similaires impliquant des supporteurs avaient déjà eu lieu jeudi et vendredi à Marseille.

Samedi, les supporteurs, très majoritairement anglais, avaient commencé à envahir les terrasses du Vieux-Port dès la fin de la matinée.

Consommant de grandes quantités de bière, quelques-uns étaient particulièrement agités, et de premières bouteilles ont commencé à voler.

"Je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée d'avoir prévu le match si tard ce soir, à 21H00 (19H00 GMT)", commentait Danny Hart, un supporteur britannique de 23 ans. "A cette heure-là, tout le monde sera complètement bourré !".

apo-cr/nm/hba/bds