NOUVELLES
11/06/2016 06:14 EDT | Actualisé 12/06/2017 01:12 EDT

Euro-2016/France: de Saint-Denis à Saint-Denis, Payet fierté de La Réunion

C'est "l'enfant du pays" qui a brillé. Davantage habitués à ce que les médias relatent les attaques de requins meurtrières, les habitants de l'île française de La Réunion, dans l'océan Indien, sont fiers de Dimitri Payet, héros du match d'ouverture de l'Euro-2016 vendredi contre la Roumanie.

"Le joueur qui a le plus marqué le match, il vient d'ici! Passe décisive et but!", s'enthousiasme Julien, rencontré samedi dans les rues de Saint-Pierre, dans le sud de cette île située à l'est de Madagascar et qui possède un statut de département d'outre-mer français. Payet, c'est un nom typique de La Réunion et pour ses habitants, le voir ainsi briller avec l'équipe de France, c'est une consécration.

Dans un bar de Saint-Denis, la préfecture de l'île située à plus de 9.000 km de la ville homonyme de banlieue parisienne où leur héros faisait des merveilles, les supporters étaient agglutinés vendredi en terrasse. A l'intérieur, une ambiance familiale régnait autour de l'écran géant. Olivier, lui-même jeune footballeur, a suivi tout le match, les yeux rivés sur le "mentor" de l'équipe.

"Il a été au-dessus, et aujourd'hui on le connaît dans toute l'Europe et dans le monde entier! C'est La Réunion qui a donné envie aux Bleus et ça, c'est incroyable", se réjouit-il.

Un joueur omniprésent, une passe décisive, une frappe exceptionnelle, des pleurs au moment d'être remplacé et des supporteurs qui s'enflamment. "On est patriotes, c'est notre Dimitri quoi !", s'écrie Emeline, maillot de sa sélection sur les épaules et sourire jusqu'aux oreilles.

Un engouement qui se retrouve sur les réseaux sociaux où les Réunionnais se sont régalés du festival Payet. Sous les photos et vidéos de ses tirs et autres passes décisives, revient régulièrement le hashtag "#FierDetreCreole" et des slogans comme "La Réunion lé là !" ou "Le talent vient de La Réunion !".

Une belle reconnaissance pour celui qui a commencé à tâter du ballon rond à cinq ans à peine dans son minuscule village du sud de La Réunion. De Saint-Philippe à l'équipe de France en passant par West Ham, son club en Angleterre, Dimitri Payet fait maintenant les gros titres. Pour le plus grand bonheur des 800.000 Réunionnais qui espèrent le voir briller encore longtemps.

mah/adc/pyv