NOUVELLES
11/06/2016 09:51 EDT | Actualisé 12/06/2017 01:12 EDT

Euro-2016 - Albanie-Suisse: déclarations

Vladimir Petkovic (sélectionneur de la Suisse): "On a mieux géré l'aspect émotionnel de cet évènement. On a utilisé positivement cet influx nerveux. On a bien mieux joué lors des vingt premières minutes que durant le reste de la rencontre. On dictait le tempo, mais après on les a laissés nous agresser, on a trop levé le pied et on a reculé. On a raté beaucoup d'occasions alors qu'on avait besoin de tuer le match. Mais ce n'est pas seulement de la faute des attaquants, les milieux et les défenseurs doivent les aider.On a fait le premier pas. Ca n'a pas été facile et on a même eu de la chance en fin de match, mais la victoire est méritée. On a souffert en fin de match car on n'a pas réussi à mettre le deuxième but. Notre deuxième mi-temps était un peu meilleure mais on doit encore s'améliorer."

Gianni De Biasi (sélectionneur de l'Albanie): "On avait besoin de bien démarrer le match et on ne l'a pas fait. La pression a eu raison de nous durant les 20 premières minutes. Après ça a été mieux mais le mal était fait. Après avoir encaissé le but c'était vraiment difficile. Les moments-clés du match ont été le but, le carton rouge - mérité - et les trois grosses occasions que nous avons manquées, en particulier la dernière de Gashi. Nous n'avons pas eu de chance aujourd'hui (samedi). C'est très difficile de prévoir dans quel état d'esprit vont être les joueurs et comment ils vont gérer leurs émotions, le fait de se retrouver sur le devant de la scène pour la première fois. La pression a affecté les joueurs."

Propos recueillis en conférence de presse

nb/gf