NOUVELLES
11/06/2016 11:23 EDT | Actualisé 12/06/2017 01:12 EDT

Euro-2016 : 19 blessés à Marseille, dont un Anglais entre la vie et la mort

Dix-neuf personnes ont été blessées samedi à Marseille (sud de la France) dans des violences entre supporters avant le match Angleterre-Russie, selon les pompiers, dont un Anglais qui a été hospitalisé, entre la vie et la mort.

A 21H00 locales, au coup d'envoi de ce match considéré comme l'un des plus risqués de l'Euro 2016, les pompiers dénombraient 19 blessés dans des affrontements autour du Vieux-Port, dont trois dans un état plus grave, mais sans que leur pronostic vital ne soit engagé.

Un supporter anglais se trouvait par contre entre la vie et la mort, après avoir reçu, vers 17H30, "des coups de barre de fer, vraisemblablement à la tête", a rapporté une source policière.

Un CRS a tenté de le ranimer sur place avant qu'il ne soit évacué vers un hôpital, a-t-elle ajouté. Son pronostic vital est engagé, a complété le préfet de police des Bouches-du-Rhône Laurent Nunez.

Une heure avant le coup d'envoi, le calme était revenu au Vieux-Port, et les incidents s'étaient déplacés aux abords du stade Vélodrome.

Les forces de l'ordre y ont fait usage de grenades lacrymogènes et utilisé un canon à eau pour disperser les supporters russes et anglais, dont certains se battaient ou lançaient des bouteilles sur le rond-point du Prado, aux abords du stade. L'ordre a été rétabli rapidement, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Selon le préfet de police, les forces de l'ordre qui assurent la séparation des flux de supporters russes et anglais avaient été "pris à partie" par des supporters.

Plus tôt dans l'après-midi, "la police (était) intervenue sur des rixes qui opposaient des supporters anglais, russes et des Français" et six personnes avaient été interpellées, avait-il précisé.

"Nous intervenons systématiquement quand il y a des rixes pour les disperser", a-t-il ajouté. La rixe la plus sévère a opposé quelque 500 supporters - 300 d'un côté et 200 de l'autre - dans une rue perpendiculaire au Vieux-Port.

Des incidents similaires avaient déjà eu lieu jeudi et vendredi à Marseille, mais en présence de moins de supporters, et sans faire de blessé grave.

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a condamné samedi soir "le comportement irresponsable et délibéré de pseudo-supporteurs", après les incidents "inacceptables" survenus à Marseille.

apo-tlg-fbe/cr