NOUVELLES
11/06/2016 09:20 EDT | Actualisé 12/06/2017 01:12 EDT

Dauphiné - 6e étape: déclarations

Chris Froome (GBR/Sky), vainqueur de l'étape et leader: "On m'a mis sous pression mais les gars ont très bien contrôlé la situation. Je dois tout à mes coéquipiers. Si je suis en jaune, c'est grâce à eux. Je n'ai pas été surpris par l'attaque de Contador. Au briefing du matin, on avait évoqué cette possibilité, surtout sur une aussi longue ascension que la Madeleine. Par rapport à Bardet, on n'était pas sûr des écarts. C'est passé de deux à trois minutes et j'ai été inquiet. On n'arrivait pas à faire baisser l'écart. Il a fallu se battre dans les trois derniers kilomètres. Mikel Landa a été fantastique dans la dernière montée. Ce serait dingue de gagner le Dauphiné une troisième fois, surtout dans l'optique du Tour de France. Mais ce n'est absolument pas garanti. Si c'est encore pareil demain, ce sera très dur. Je ne suis pas encore à cent pour cent, je suis en phase de progression. Je pense pouvoir encore m'améliorer pour le Tour."

Romain Bardet (FRA/AG2R La Mondiale), 2e de l'étape et 3e du général: "Je suis très, très déçu. Je n'ai pas très bien couru dans le final. C'est toujours compliqué quand on a le général et la victoire d'étape en tête. L'équipe a fait un formidable travail, c'était fabuleux. Derrière, j'aurais aimé gagner pour l'équipe. J'ai assuré la majeure partie du travail (dans la montée d'arrivée) mais j'ai perdu beaucoup de temps dans le final, parce que je voulais quand même essayer de gagner l'étape."

jm/dmk