Vivre

Cette brassière de sport connectée française veut devenir votre entraîneur

Le téléphone intelligent, le bracelet et la montre connectée ne suffisent plus, pour faire du sport comme il faut, vous avez besoin d'une brassière connectée. C'est en tout cas le pari de Hera training.

Le concept, lancé par le fabricant de lingerie français Millesia, est assez simple. Cette brassière, destinée uniquement aux femmes, embarque de nombreuses électrodes, placées sous la poitrine, pour capter le rythme cardiaque, respiratoire, mais aussi la température, l'hygrométrie, etc.

Au centre vient se loger un petit capteur noir qui va récupérer toutes ces données et les envoyer à votre smartphone. Une application dédiée va alors analyser ces données et s'adapter aux besoins et aux envies de l'utilisateur. "L'application, c'est le coeur du système, elle propose des combinaisons d'exercices adaptés, en fonction de ce que vous souhaitez faire", explique au HuffPost Claire Prummel, directrice générale de Hera Training.

L'application, qui est à l'étude depuis 3 ans, propose ainsi des programmes personnalisés pour vous aider à arrêter de fumer, à perdre quelques kilos en trop, à améliorer votre endurance, etc. Bref, la promesse d'un coach personnel et qui va s'adapter à vos exercices au jour le jour.

Le projet, qui était présenté mercredi 8 juin à Futur en Seine, a été lancé sur Kickstarter le 7 juin, où il est possible de préacheter ce gadget connecté au prix de 150 euros. En 24h, Hera training a convaincu 44 contributeurs et a déjà récolté plus de 13.000 euros sur les 50.000 demandés.

Cette brassière ressemble quelque peu à Hexoskin, un t-shirt connecté lancé en 2015, qui enregistre également toutes les informations physiques des sportifs. Mais ce dernier est destiné principalement aux professionnels alors que Hera training est utilisable par tout le monde facilement, selon la société.

Ces décolletés de stars

À VOIR