NOUVELLES
08/06/2016 05:52 EDT | Actualisé 09/06/2017 01:12 EDT

Un cardinal français est interrogé par la police dans une affaire de pédophilie

PARIS — Des enquêteurs français ont interrogé mercredi le cardinal Philippe Barbarin concernant un prêtre pédophile qui aurait agressé plusieurs enfants dans les années 1980.

Il s'agit de l'enquête la plus médiatisée menée à ce jour en France relativement à des agressions sexuelles commises au sein de l'Église.

Le cardinal Barbarin, l'un des principaux dirigeants de l'Église française, et plusieurs autres responsables religieux sont accusés de ne pas avoir dénoncé les prêtres pédophiles aux autorités. Il nie avoir tenté de camoufler quoi que ce soit, mais admet avoir commis des erreurs lors de la gestion et de la nomination des prêtres.

L'avocat du cardinal, André Soulier, a dit qu'il a été interrogé mercredi à Lyon simplement à titre de témoin, dans le cours normal de l'enquête.

Le cardinal Barbarin a été questionné dans le dossier de Bernard Preynat, un prêtre qui est accusé d'avoir agressé et violé des enfants dans les années 1980. Le cardinal a dit avoir été convaincu que le prêtre était un homme nouveau quand ils se sont rencontrés en 2007-2008.

Un tribunal de Lyon doit décider jeudi si le dossier ira de l'avant ou si les crimes allégués ont été commis il y a trop longtemps. Certains ont réclamé la démission du cardinal Barbarin, et le premier ministre Manuel Valls lui a demandé d'agir.

Le pape François s'est rangé derrière le cardinal le mois dernier, en déclarant qu'il ne devrait pas démissionner et qu'il semble avoir pris les mesures appropriées.